Manuel de prélèvement

1
Yes
None
1
1000000
/manuel-prelevement/
Thumbnail

Catégories:

Hématologie
1 Tube EDTA (Violet)
1 Tube EDTA (Violet)
1 Tube EDTA (Violet)
Biochimie sanguine
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Seringue à gaz du sang héparinée
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Fluorure de sodium
1 Tube Fluorure de sodium
1 Tube Fluorure de sodium
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Fluorure de sodium
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Dosage de médicaments
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)
Hormonologie
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Sérologie
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
Marqueurs tumoraux
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)
Microbiologie
1 Ecouvillon ESWAB
1 Flacon pour recueil des urines de 24h
2 Flacons hémoculture
1 Ecouvillon ESWAB
Immuno-hématologie
Groupe sanguin
1 Tube EDTA (violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (violet) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

Pour la réalisation d’une carte de groupe valide : il faut réaliser 2 déterminations de groupe sanguin sur 2 prélèvements différents (au minimum à 5 minutes d’intervalle entre les 2).

Le préleveur doit s’assurer de la bonne identification de l’échantillon de sang (Nom – Nom de naissance – Prénom – DDN-Sexe), en vérifiant l’identité du patient de façon rigoureuse.

Une pièce d’identité sera exigée pour la patientèle externe

Toute erreur d’identité expose le patient à un risque de transfusion ABO incompatible, et donc à un risque d’accident hémolytique grave ou mortel.

Renseigner le statut transfusionnel du patient avec la date de la dernière transfusion

Echantillon

Sang total centrifugé (Plasma & hématies)

Quantité minimale

1 ml – Peut être associé aux autres examens d’Immuno – hématologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • Les groupes sanguins, ou phénotypes érythrocytaires, correspondent à des antigènes membranaires de l’érythrocyte, dont l’expression est déterminée par une série de systèmes génétiques polymorphes.
  • Du fait des conflits immunologiques potentiels et de leurs conséquences, l’identification des antigènes ABO, Rhésus (RH1 D – RH2 C – RH3 E – RH4 c – RH5 e) et Kell est obligatoire avant toute transfusion sanguine.
  • Une carte de groupe sanguin n’est valide que si 2 déterminations du groupe, réalisées sur 2 prélèvements différents ont été réalisés.
  • Une détermination du groupe ABO correspond à l’analyse simultanée des antigènes érythrocytaires (épreuve globulaire ou de Beth-Vincent) et des anticorps naturels plasmatiques (épreuve plasmatique ou de Simonin) par des techniques d’agglutination.
  • Le phénotype Rh-Kell (C, E, c, e, K) est réalisé de façon systématique dans un contexte transfusionnel, le respect de ces 5 antigènes couvrant 95% des immunisations. Il est absolument nécessaire chez les femmes, pour éviter une immunisation et compromettre l’avenir obstétrical. Il est également obligatoire dans les pathologies chroniques amenant à des transfusions répétées comme les thalassémies, la drépanocytose, les anémies réfractaires ou d’autres pathologies hématologiques.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

RAI (Recherche d’Agglutinines Irrégulières)
1 Tube EDTA (violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (violet) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

Une pièce d’identité sera exigée pour la patientèle externe

Renseigner le statut transfusionnel du patient avec la date de la dernière transfusion et vérifier chez une femme enceinte son rhésus sanguin (si Rh négatif demander la date de la dernière injection de Rophylac).

La durée de validité d’une RAI avant transfusion est de 72 heures.

Echantillon

Sang total centrifugé (Plasma & hématies)

Quantité minimale

1 ml – Peut être associé aux autres examens d’Immuno – hématologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C –

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • Le principe de la RAI est de détecter l’existence d’anticorps irréguliers chez un patient en faisant réagir son sérum ou plasma vis à vis d’une gamme d’hématies tests de groupe O et de phénotypes connus.
  • Ces hématies-tests doivent présenter l’ensemble des antigènes potentiellement dangereux en transfusion sanguine (Rhésus, Kell, Duffy, Kidd, MNS, …etc.…).
  • La RAI est obligatoire avant toute transfusion de globules rouges. Sa durée légale de validité est de 3 jours.
  • Chez un patient transfusé, il est également important de penser à prescrire une RAI dans 2 mois qui suivent la transfusion. Il s’agit en effet du moment idéal pour détecter l’apparition d’un anticorps, dont le taux plasmatique peut chuter jusqu’à devenir indétectable avec le temps.
  • La RAI est également obligatoire dans le suivi de la femme enceinte, selon des modalités bien précises qui sont décrites au chapitre des incompatibilités fœto-maternelles érythrocytaires

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Test de Coombs Direct
1 Tube EDTA (violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (violet) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

Une pièce d’identité sera exigée pour la patientèle externe

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml – Peut être associé aux autres examens d’Immuno – hématologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C –

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • Le principe est de mettre en évidence la présence d’anticorps à la surface des hématies grâce à une antiglobuline polyvalente.
  • Un test de Coombs direct positif caractérise les anémies hémolytiques auto-immunes. Celles-ci sont généralement dues à des auto anticorps « chauds » (actifs à 37°C), ayant une spécificité anti-rhésus (anti-nl le plus souvent). Certains médicaments (Aldomet®, L-dopa) sont aussi susceptibles d’induire la formation d’auto-anticorps.
  • Un test de Coombs de type IgM avec augmentation du taux d’agglutinines froides s’observe dans des anémies hémolytiques aiguës secondaires à des infections virales (mononucléose infectieuse, pneumonies atypiques à mycoplasmes, etc.).
  • La maladie des agglutinines froides est caractérisée par une anémie hémolytique chronique avec taux extrêmement élevé d’agglutinines froides (souvent supérieur à la dilution de 1/100 000), de nature monoclonale. L’agglutinine froide est de type IgM et de spécificité anti-I, plus rarement anti-i.
  • Un test de Coombs de type « complément » s’observe dans les états pathologiques sans évidence d’anémie hémolytique, notamment dans la cirrhose hépatique.
  • Un test de Coombs positif, de type IgG ou mixte, avec ou sans anémie hémolytique, peut s’observer dans des maladies auto-immunes ou dans des syndromes lymphoprolifératifs.
  • Le test de Coombs indirect sert aussi à détecter les agglutinines irrégulières survenant après immunisation transfusionnelle.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Hématologie
Numération Formule Sanguine, NFS
1 Tube EDTA (Violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (Violet) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sang total EDTA

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hématologie cellulaire

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 6 h après prélèvement si tube non centrifugé.

Indications

  • La numération sanguine consiste à compter (le plus souvent grâce à des automates) les différents éléments cellulaires du sang :
    • globules rouges ou hématies,
    • globules blancs ou leucocytes,
    • plaquettes
  • On détermine également des paramètres liés aux hématies :
    • taux d’hémoglobine ;
    • volume globulaire moyen (VGM) ;
    • hématocrite ;
    • teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine (TCMH) ;
    • concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine (CCMH).
  • D’autres indices (indice de distribution des globules rouges ou des plaquettes) peuvent également être calculés par les automates de numération.
  • La numération est associée généralement à la formule sanguine, qui est la partie qualitative (et non plus quantitative) de l’hémogramme (constitué par la numération globulaire-plaquettes associée à la formule sanguine).
  • Indications : Cet examen est essentiel pour apprécier un dysfonctionnement de la moelle osseuse ou des perturbations dites périphériques (anémies, augmentation des globules blancs en réponse à une infection, problème de coagulation et consommation des plaquettes…).
  • La formule sanguine est toujours associée à la numération globulaire. Elle permet d’apprécier les éléments cellulaires du sang sous leur aspect qualitatif : morphologie, homogénéité de forme et de taille des globules rouges et des plaquettes, d’une part, et, d’autre part, pourcentage de chaque catégorie de leucocytes (ramené en valeur absolue) :
    • polynucléaires,
    • lymphocytes
    • monocytes.
  • Il est également possible de détecter d’éventuelles cellules normalement absentes du sang circulant (cellules provenant de la moelle osseuse).
  • Indication : Examen primordial dans le dépistage de nombreuses maladies hématologiques.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Paludisme
1 Tube EDTA (Violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (Violet) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux – Recueillir impérativement la notion de voyage, le lieu, et prise de traitement.

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hématologie cellulaire

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 1 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement si tube non centrifugé.

Indications

Séjour en zone d’endémie, fièvre, thrombopénie. Recherche de P.falciparum, ovale, malariae et vivax sur frottis et Palutop.

Attention pensez au P.Knowlesi si notion de voyage en Thailande, Malaisie, Indonésie et Philippines (frottis).

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Réticulocytes
1 Tube EDTA (Violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (Violet)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sang total EDTA

Quantité minimale

1 ml

Peut être associé aux autres examens d’hématologie cellulaire

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 24 heures

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement si tube non centrifugé.

Indications

En cas d’anémie, la numération des réticulocytes est le plus souvent nécessaire.

  • réticulocytes > 150 G/L = anémie régénérative
    • anémie post hémorragique
    • anémie hémolytique : destruction excessive de GR, liée à 2 grands types de mécanismes :
      • mécanisme externe au GR : * immunologique, parasitaire, infectieux, toxique
      • le GR est génétiquement anormal : * anomalie de la membrane, de l’hémoglobine ou d’une anomalie d’une enzyme du GR
  • réticulocytes < 100 G/L = anémie non régénérative ou anémies d’origine centrale, car la moelle osseuse ne produit qu’un nombre réduit de GR, insuffisant pour maintenir l’hémoglobine sanguine à un niveau normal.
    • Maladies générales : maladie inflammatoire, insuffisance rénale, insuffisance endocrine, insuffisance hépatique
    • Maladies hématologiques : aplasie médullaire, carence en vitamine B12 ou en folates, syndrome myélodysplasique, moelle envahie.
      LABORATOIRE D’HEMATOLOGIE DU C.H.U. D’ANGERS – Démarche devant une Vitesse de Sédimentation accélérée

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Schizocytes
1 Tube EDTA (Violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (Violet)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sang total EDTA

Quantité minimale

1 ml

Peut être associé aux autres examens d’hématologie cellulaire

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 24 heures

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement si tube non centrifugé.

Indications

A interpréter en fonction du contexte clinico- biologique du patient : 3 grandes étiologies possibles :

  • 2 avec un caractère d’urgence : Le purpura thrombotique thrombocytopénique (PTT, syndrome de Moschowitz) et le syndrome hémolytique et urémique (SHU).
  • fragmentation mécanique du globule rouge sur une valve cardiaque désinserrée, un circuit de dialyse ou de circulation extra corporelle. Ici, une hémolyse intravasculaire ne présente, en général, aucun critère de gravité majeur

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Vitesse de sédimentation, VS
1 Tube Citraté (Noir)

Choix Tube

1 Tube Citraté 0.129 M (Noir) – Recommandé +++

1 Tube EDTA (Violet) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : idéalement de 1 à 2 heures et ne doit pas dépasser 6 heures

Conservation au laboratoire

NON

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • La vitesse de sédimentation (VS) correspond à la vitesse à laquelle chutent les hématies du sang dilué dans une solution citratée (20%). En pratique on met le sang dans un tube de 20 cm (tube de Westergren) placé verticalement et on mesure la hauteur de plasma qui surnage après 1 heure.
    Mécanisme : les GR ont une membrane chargée négativement, ce qui les repousse les unes les autres ; dans les états inflammatoires des protéines chargées positivement entourent les GR et diminuent leur charge de répulsion : les GR se collent les uns aux autres (= phénomène de rouleaux) et ces amas tombent plus vite dans le tube
  • Augmentation de la VS
    • tous les états inflammatoires
    • la plupart des anémies dès que Hte < 30% (penser en premier à celles avec test de Coombs +)
    • grossesse (jusqu’à 50 mm)
    • présence d’une Ig monoclonale
    • obésité
  • Diminution de la VS
    • polyglobulies
    • la drépanocytose
    • les microcytoses
    • le traitement par anti-inflammatoires à haute dose

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Hemostase
ACT LR et ACT +
1 Tube Citraté (Bleu)

Choix Tube

Seringue en plastique de 1 mL ou 3 mL munies d’une aiguille

Prélèvement

Sang artériel

Echantillon

Sang total

Quantité minimale

0.2 mL

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Indications

  • Le test Hemochron® Jr. ACT+ est un test quantitatif destiné au suivi de l’anticoagulothérapie par héparine au cours de diverses interventions médicales.
  • Le test Hemochron Jr. ACT+ affiche une corrélation linéaire avec les effets anticoagulants de l’héparine pour des concentrations allant de 1,0 à 6,0 unités/ml de sang.
  • Ce test est utilisé lors du suivi de l’héparinothérapie à doses modérées à élevées, fréquemment associée aux interventions de type cathétérisme cardiaque et circulation extracorporelle.
  • Le test n’est pas affecté par l’aprotinine. Le test ACT+ n’est pas sensible à de très faibles doses d’héparine telles que celles utilisées en unités de soins intensifs.
  • Les tests Hemochron Jr. APTT et ACT-LR sont disponibles pour le suivi des très faibles niveaux d’héparine.
  • Le test ACT+ peut être effectué sur n’importe quel modèle Hemochron Jr. avec un échantillon de sang total frais.
  • RÉSUMÉ ET EXPLICATIONS
    • Une surveillance et un contrôle rigoureux de l’anticoagulation sont indispensables pour assurer une circulation sanguine sans caillot tout en minimisant les complications hémorragiques suite à l’intervention.
    • Le test du temps de coagulation activée (ACT), décrit pour la première fois en 19665 par Hattersley, est la méthode de choix pour le suivi de l’héparinothérapie durant des procédures de chirurgie cardiaque et d’angioplastie.
    • Bien que l’héparinothérapie soit indispensable au maintien de l’hémostase pendant l’intervention, son administration peut entraîner un risque important pour le patient.
    • La sensibilité des patients à l’héparine peut varier de un à douze.1 Un surdosage en héparine peut entraîner des saignements dangereux alors qu’un sous-dosage peut aboutir à une thrombose.
    • Le suivi de l’héparinothérapie est donc vital pour prévenir ces effets indésirables.
    • Le résultat du test ACT+ est automatiquement converti en une valeur ACT équivalent célite®. À la fin du test, l’horloge numérique de l’appareil affiche uniquement ACT équivalent célite en secondes. L’affichage de cet ACT équivalent célite facilite l’interprétation du résultat d’analyse.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

D-Dimères
1 Tube Citraté (Bleu)

Choix Tube

1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

A prélever en 2nd après un tube de purge si dispositif avec tubulure ou en premier.

Garrot inf. à 1 mn si possible en aucun cas sup à 3 mn.

(Source : GEHT – Recommandations 2007 : prélèvements destinés aux tests d’Hémostase)

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

Tube rempli impérativement au trait

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : idéalement de 1 à 2 heures et ne doit pas dépasser 4 heures

Conservation au laboratoire

12 heures entre 15 et 25°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 8h après prélèvement.

Indications

  • La dégradation spécifique de la fibrine ou fibrinolyse est le mécanisme réactionnel à la formation de fibrine.
  • Les D-dimères sont les plus élémentaires produits de dégradation de la fibrine témoignant de l’activité fibrinolytique secondaire à l’activation de la coagulation.
  • Applications cliniques
    • Coagulations intravasculaires disséminées : On observe une augmentation du taux de D-dimères
    • Thromboses : Un taux normal de D-dimère est un élément majeur d’exclusion du diagnostic de thrombose veineuse profonde en évolution ou d’embolie pulmonaire.
    • Etats d\\\\’activation de la coagulation : Ainsi on peut constater une augmentation du taux de D-dimère dans les périodes post-opératoires, cancers, hémorragies et pathologies infectieuses sévères.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Fibrinogène
1 Tube Citraté (Bleu)

Choix Tube

1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

A prélever en 2nd après un tube de purge si dispositif avec tubulure ou en premier.

Garrot inf. à 1 mn si possible en aucun cas sup à 3 mn.

(Source : GEHT – Recommandations 2007 : prélèvements destinés aux tests d’Hémostase)

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

Tube rempli impérativement au trait

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : idéalement de 1 à 2 heures et ne doit pas dépasser 4 heures

Conservation au laboratoire

12 heures entre 15 et 25°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 4h après prélèvement.

Indications

  • Le fibrinogène est synthétisé au niveau du foie ainsi que par les mégacaryocytes.
  • La demi-vie du fibrinogène est d’environ 3 à 5 jours.
  • Les molécules de fibrine s’agrègent et forment un caillot stabilisé par le facteur XIIIa.
    • La première étape de cette stabilisation consiste en la liaison de deux chaînes γ de monomères de fibrine différents.
    • Cette liaison est à l’origine de l’existence du D-dimère, produit de dégradation spécifique de la fibrine.
  • Le fibrinogène peut être dégradé par la plasmine.
  • On observe une augmentation du taux du fibrinogène plasmatique en cas de diabète, de syndrome inflammatoire, d’obésité.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Héparinémie sous HBPM (Activité anti Xa)
1 Tube Citraté (Bleu)

Choix Tube

1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

A prélever en 2nd après un tube de purge si dispositif avec tubulure ou en premier.

Garrot inf. à 1 mn si possible en aucun cas sup à 3 mn.

(Source : GEHT – Recommandations 2007 : prélèvements destinés aux tests d’Hémostase)

Heure du prélèvement
  • Lovenox® : Au pic, 4 heures après l’injection.
  • Innohep® : Au pic, 4 heures après l’injection.

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

Tube rempli impérativement au trait

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : idéalement de 1 heure et ne doit pas dépasser 2 heures

Conservation au laboratoire

12 heures entre 15 et 25°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 2h après prélèvement.

Indications

  • Les héparines (HNF et HBPM) et le fondaparinux sont des médicaments utilisés dans les traitements curatifs et préventifs des maladies thromboemboliques.
  • La détermination de l’activité anti-Xa de l’héparine (HNF et HBPM) du patient permet de surveiller et d\\\\’adapter le traitement.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Héparinémie sous HNF (Activité anti Xa)
1 Tube Citraté (Bleu)

Choix Tube

1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

A prélever en 2nd après un tube de purge si dispositif avec tubulure ou en premier.

Garrot inf. à 1 mn si possible en aucun cas sup à 3 mn.

(Source : GEHT – Recommandations 2007 : prélèvements destinés aux tests d’Hémostase)

Heure du prélèvement
  • Traitement préventif
    •  Calciparine® : A mi‐chemin entre 2 injections.
  • Traitement curatif
    • Calciparine® : A mi‐chemin entre 2 injections.
    • Héparine Sodique (IVSE): Aucune importance.

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

Tube rempli impérativement au trait

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : idéalement de 1 heure et ne doit pas dépasser 2 heures

Conservation au laboratoire

12 heures entre 15 et 25°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 2h après prélèvement.

Indications

  • Les héparines (HNF et HBPM) et le fondaparinux sont des médicaments utilisés dans les traitements curatifs et préventifs des maladies thromboemboliques.
  • La détermination de l’activité anti-Xa de l’héparine (HNF et HBPM) du patient permet de surveiller et d’adapter le traitement.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Taux de Prothrombine, Temps de Quick (TP – INR), INR
1 Tube Citraté (Bleu)

Choix Tube

1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

A prélever en 2nd après un tube de purge si dispositif avec tubulure ou en premier.

Garrot inf. à 1 mn si possible en aucun cas sup à 3 mn.

(Source : GEHT – Recommandations 2007 : prélèvements destinés aux tests d’Hémostase)

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

Tube rempli impérativement au trait

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : idéalement de 1 à 2 heures et ne doit pas dépasser 6 heures pour le TP

Conservation au laboratoire

12 heures entre 15 et 25°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 8h après prélèvement.

Indications

  • Le temps de Quick permet d’étudier globalement l’activité des facteurs de la coagulation de la voie extrinsèque (facteurs du complexe prothrombinique : II, V, VII & X)
  • Un allongement du temps de Quick a été observé dans les situations cliniques suivantes :
    • déficits congénitaux en facteurs du complexe prothrombinique
    • insuffisance hépatique (cirrhose, hépatite, ictère)
    • administration d’antivitamines K (AVK) : abaissement des facteurs II, VII, X et IX
    • maladie hémorragique du nouveau-né
    • troubles de la résorption intestinale
    • fibrinolyse
    • coagulation intravasculaire disséminée (CIVD).
  • La surveillance biologique des traitements par AVK est habituellement réalisée à l’aide du temps de Quick exprimé en INR (International Normalized Ratio) dont la valeur est égale à celle du rapport du temps du patient sur celui du témoin élevé à la puissance ISI de la thromboplastine utilisée. Cette expression en INR permet de réduire la variabilité des résultats exprimés en pourcentage.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Temps de Céphaline + Activateur (TCA – TCK)
1 Tube Citraté (Bleu)

Choix Tube

1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire

Prélèvement

Sang veineux

Sang artériel

A prélever en 2nd après un tube de purge si dispositif avec tubulure ou en premier.

Garrot inf. à 1 mn si possible en aucun cas sup à 3 mn.

(Source : GEHT – Recommandations 2007 : prélèvements destinés aux tests d’Hémostase)

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

Tube rempli impérativement au trait

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : idéalement de 1 à 2 heures et ne doit pas dépasser 4 heures
(Source : GEHT – Recommandations 2007 : prélèvements destinés aux tests d’Hémostase)

Conservation au laboratoire

12 heures entre 15 et 25°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 4h après prélèvement.

Indications

  • Le temps de céphaline + activateur permet d’étudier globalement l’activité des facteurs de la coagulation de la voie endogène (facteurs XII, XI, IX, VIII, X, V, II) ainsi que le fibrinogène.
  • On peut observer un allongement du TCA dans les cas suivants :
    • Déficits congénitaux
      • si le temps de Quick est normal, on recherchera un déficit en facteur VIII, IX, XI, XII.
      • si tous ces facteurs sont normaux, on recherchera un déficit en kininogène de haut poids moléculaire.
    • Anomalies ou déficits acquis
      • affections hépatiques
      • coagulopathies de consommation
      • anticoagulants circulants (antiprothrombinase ou anticoagulant circulant dirigé contre un facteur)
      • traitement anticoagulant (héparine, antivitamine K)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Biochimie sanguine
Acide Urique (Uricémie)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • L’acide urique est le produit final du métabolisme des purines dans l’organisme humain.
  • Le dosage de l’acide urique s’utilise dans le diagnostic et le suivi
    • d’atteintes rénales
    • de troubles du métabolisme, tels que l’insuffisance rénale et la goutte,
    • des leucémies,
    • du psoriasis,
    • des états de jeûne ou d’autres troubles nutritionnels
    • des patients sous traitement cytostatique

Valeurs usuelles

  • Adultes (H) 202 à 417 μmol/l 34 à 70 mg/l
  • Adultes (F) 143 à 339 μmol/l 24 à 57 mg/l
  • Enfants (H) (0 – 31j) 71 à 230 μmol/l 12 à 39 mg/l
  • Enfants (F) (0 – 31j) 59 à 271 μmol/l 10 à 46 mg/l
  • Enfants (H) (1m –1a) 71 à 330 μmol/l 12 à 56 mg/l
  • Enfants (F) (1m –1a) 65 à 319 μmol/l 11 à 54 mg/l
  • Enfants (H) (1a –4a) 124 à 330 μmol/l 21 à 56 mg/l
  • Enfants (F) (1a –4a) 106 à 295 μmol/l 18 à 50 mg/l
  • Enfants (H) (4a –7a) 106 à 325 μmol/l 18 à 55 mg/l
  • Enfants (F) (4a –7a) 118 à 301 μmol/l 20 à 51 mg/l
  • Enfants (H) (7a –10a) 106 à 319 μmol/l 18 à 54 mg/l
  • Enfants (F) (7a –10a) 106 à 325 μmol/l 18 à 55 mg/l
  • Enfants (H) (10a –13a) 130 à 342 μmol/l 22 à 58 mg/l
  • Enfants (F) (10a –13a) 148 à 348 μmol/l 25 à 59 mg/l
  • Enfants (H) (13a –16a) 183 à 413 μmol/l 31 à 70 mg/l
  • Enfants (F) (13a –16a) 130 à 378 μmol/l 22 à 64 mg/l
  • Enfants (H) (16a –18a) 124 à 448 μmol/l 21 à 76 mg/l
  • Enfants (F) (16a –18a) 142 à 389 μmol/l 24 à 66 mg/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

ALAT (Alanine-Aminotransférase-PT)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Les transaminases (ASAT & ALAT) participent au processus de dégradation et de synthèse des acides aminés.
  • Elles sont normalement présentes en faible quantité dans le plasma ou le sérum. Leur activité est élevée dans certains tissus, en particulier le foie, le coeur et le muscle
  • En cas de nécrose de ces tissus, les enzymes sont libérées dans la circulation et leur activité sérique augmente.
  • Indications
    • bilan hépatique, comme marqueur de cytolyse ;
    • bilan cardiaque, comme marqueur de nécrose ; elles sont alors associées à d’autres dosages (activité CK, troponine…).

(Sources : SFBC – Le guide des examens biologiques. 2008.)

Valeurs usuelles

  • Adultes < 50 U/l (h) – < 35 U/l (f)
  • Enfants (13a – 18a) < 26 U/l (h) – < 23 U/l (f)
  • Enfant (7a – 13a) < 39 U/l
  • Enfant (4a – 7a) < 39 U/l
  • Enfant (1a – 4a) < 39 U/l
  • Enfant (7m – 12m) < 57 U/l
  • Enfant (6j – 7m) < 60 U/l
  • Enfant (2j – 6j) < 52 U/l
  • Enfant (1j) < 31 U/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Albumine
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Dans le plasma l’albumine remplit deux fonctions principales :
    • le maintien de la pression oncotique (conditionnée à 80 % par l’albumine),
    • le transport de molécules.
  • C’est la protéine de transport la plus importante pour les substances peu solubles dans l’eau comme les acides gras libres, la bilirubine, les ions métalliques, les hormones et les médicaments.
  • Le taux d’albumine est diminué en cas :
    • d’hyperhydratation,
    • d’insuffisance de synthèse hépatocellulaire,
    • de troubles de la sécrétion dans le compartiment intravasculaire,
    • de troubles de la répartition entre les compartiments intravasculaire et extravasculaire,
    • de catabolisme et de fuite d’albumine,
    • dans la phase aiguë de la réaction inflammatoire
    • en cas d’analbuminémie congénitale.

Valeurs usuelles

  • Adultes (> 18a) : 35 – 52 g/l
  • Enfants (14a – 18a) : 35 – 52 g/l
  • Enfants (4j – 14a) : 38 – 54 g/l
  • Enfants (≤ 4j)  : 28 – 44 g/l

(Sources : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

ASAT (Aspartate-Aminotransférase-OT)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • Les transaminases (ASAT & ALAT) participent au processus de dégradation et de synthèse des acides aminés.
  • Elles sont normalement présentes en faible quantité dans le plasma ou le sérum. Leur activité est élevée dans certains tissus, en particulier le foie, le coeur et le muscle
  • En cas de nécrose de ces tissus, les enzymes sont libérées dans la circulation et leur activité sérique augmente.
  • Indications
    • bilan hépatique, comme marqueur de cytolyse ;
    • bilan cardiaque, comme marqueur de nécrose ; elles sont alors associées à d’autres dosages (activité CK, troponine…).

(Sources : SFBC – Le guide des examens biologiques. 2008.)

Valeurs usuelles

  • Adultes < 50 U/l (h) – < 35 U/l (f)
  • Enfants (13a – 18a) < 33 U/l (h) – < 27 U/l (f)
  • Enfant (7a – 13a) < 51 U/l
  • Enfant (4a – 7a) < 52 U/l
  • Enfant (1a – 4a) < 56 U/l
  • Enfant (7m – 12m) < 89 U/l
  • Enfant (6j – 7m) < 84 U/l
  • Enfant (2j – 6j) < 110 U/l
  • Enfant (1j) < 122 U/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Bilirubine Conjuguée (Directe)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement à l’abri de la lumière.

Indications

  • La bilirubine est formée dans le système réticulo-endothélial lors de la dégradation des érythrocytes âgés.
  • Au niveau hépatique, la bilirubine est conjuguée à l’acide glucuronique pour la solubiliser et permettre son transport par le canal biliaire et son élimination via le tractus digestif.
  • Les affections et les conditions dans lesquelles le processus hémolytique produit plus rapidement de la bilirubine que le foie ne peut en métaboliser, conduisent à une augmentation des taux de bilirubine (indirecte) non conjuguée circulante.
  • Une immaturité hépatique et certains autres troubles au cours desquels le mécanisme de conjugaison de la bilirubine est altéré entraînent une augmentation similaire de la bilirubine non conjuguée circulante.
  • Une obstruction du canal biliaire ou une altération de la structure hépatocellulaire entraîne à la fois une augmentation des taux de bilirubine (directe) conjuguée et de bilirubine (indirecte) non conjuguée dans la circulation.
  • Cas particulier : à la demande des pédiatres du service néo-nat de HPP2, l’analyse peut être faite à St Antoine. Tube vert impératif à l’abri de la lumière.

Valeurs usuelles

  • Adultes <= 5 μmol/L

(Sources : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Bilirubine Totale (Conjuguée + Non conjuguée)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • La bilirubine est une substance organique qui provient de la destruction, aussi bien normale que pathologique, des érythrocytes dans le système réticulo-endothélial.
  • Les dosages de bilirubine servent :
    • au diagnostic de maladies hépatiques,
    • à la détection d’une anémie hémolytique
    • et à l’évaluation de la gravité d’un ictère.

Valeurs usuelles

  • Adultes < 21 umol/l 12 mg/l
  • Enfants (1m – 15a) < 17 umol/l 10 mg/l

Risque élève d’hyper bilirubinémie cliniquement significative chez le Nouveau-né :

  • N Né (24 heures) >137 umol/l soit 80 mg/l
  • N Né (48 heures) >222 umol/l soit 130 mg/l
  • N Né (84 heures) (jusqu’à 1 mois) >290 umol/l soit 170 mg/l

(Sources : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Calcium - Calcium corrigé (Ca)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Le calcium est le minéral le plus abondant dans l’organisme. Il est pour env. 99 % présent dans les os, principalement sous forme d’hydroxyapatite.
  • En ce qui concerne les fonctions extra-squelettiques, le calcium intervient dans la coagulation sanguine, dans la conduction neuromusculaire, dans l’excitabilité du muscle squelettique et cardiaque, dans l’activation enzymatique et dans le maintien de l’intégrité et de la perméabilité de la membrane cellulaire.
  • Les taux sériques de calcium, sont contrôlés par l’hormone parathyroïdienne (PTH), la calcitonine et la vitamine D. Une augmentation des taux de PTH ou de vitamine D dans le sérum sont généralement associés à une hypercalcémie.
  • Les taux de calcium sérique peuvent également être augmentés lors de myélome multiple et d’autres maladies néoplasiques.
  • Une hypocalcémie peut être observée lors d’hypoparathyroïdie, de stéatorrhée, de néphrose et de pancréatite.
  • Dans le plasma le Calcium est soit libre dit ionisé pour sa partie active, soit lié aux protéines et plus particulièrement à l’albumine. Ainsi le calcium mesuré reflète imparfaitement la fraction libre active car dès lors qu’il existe une baisse de l’albuminémie on pourra noter une fausse hypocalcémie alors que le calcium libre est en réalité à un taux physiologique.
  • La formule de la calcémie corrigée est simple : Ca corrigé = Ca mesuré -(0.02*(ALBS-40))

Valeurs usuelles

  • Adultes (18 à 60 ans) 2,15-2,50 mmol/l 86-100 mg/l
  • Adultes (60 à 90 ans) 2,20-2,55 mmol/l 88-102 mg/l
  • Adultes (> à 90 ans) 2,05-2,40 mmol/l 82-96 mg/l
  • Enfants (0 à 10 jours) 1,90-2,60 mmol/l 76-104 mg/l
  • Enfants (10 jours à 2 ans) 2,25-2,75 mmol/l 90-110 mg/l
  • Enfants (2 à 12 ans) 2,20-2,70 mmol/l 88-108 mg/l
  • Enfants (12 à 18ans) 2,10-2,55 mmol/l 84-102 mg/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Chlore (Cl)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Les électrolytes jouent un rôle dans la plupart des fonctions métaboliques de l’organisme. Le sodium, le potassium et le chlore comptent parmi les ions physiologiques les plus importants et sont les électrolytes les plus souvent mesurés.
  • Leur apport est essentiellement alimentaire ; ils sont absorbés par le tractus gastro-intestinal et excrétés par voie rénale.
  • Le chlore est le principal anion extracellulaire. Il sert à réguler la distribution des fluides extracellulaires.
  • Causes d’hypochlorémies :
    • Réduction de l’apport de chlore dans l’alimentation,
    • Vomissements répétés
    • Baisse de la réabsorption rénale
    • Certaines formes d’acidose et d’alcalose.
  • Causes d’hyperchloremies :
    • Déshydratation,
    • Insuffisance rénale
    • Certaines formes d’acidose
    • Apport chloré important par l’alimentation ou par voie parentérale
    • Intoxication aux salicylés

Valeurs usuelles

98-107 mmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Cholestérol Total
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie.

Préparation du patient

A jeun depuis 12h.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement..

Indications

  • Le cholestérol est synthétisé dans de nombreux tissus, en particulier dans le foie et la paroi intestinale.
  • Les trois quarts environ du cholestérol sont synthétisés dans l’organisme et un quart est apporté par l’alimentation.
  • Les dosages de cholestérol sont utilisés pour le dépistage d’un risque d’athérosclérose, ainsi que pour le diagnostic et le traitement de maladies avec taux de cholestérol élevé et de troubles du métabolisme des lipides et des lipoprotéines.

Valeurs usuelles

  • Adultes (H & F) inf. à 5.2 mmol/l inf. à 2 g/l
  • Enfants (H) (0 à 4 ans) : 2.20 à 4.71 mmol/l 0.85 à 1.82 g/l
  • Enfants (F) (0 à 4 ans) : 2.79 à 4.99 mmol/l 1.08 à 1.93 g/l
  • Enfants (H) (4 à 7 ans) : 2.84 à 5.61 mmol/l 1.10 à 2.17 g/l
  • Enfants (F) (4 à 7 ans) : 2.74 à 4.99 mmol/l 1.06 à 1.93 g/l
  • Enfants (H) (7 à 10 ans) : 2.84 à 5.46 mmol/l 1.10 à 2.11 g/l
  • Enfants (F) (7 à 10 ans) : 2.69 à 5.43 mmol/l 1.04 à 2.10 g/l
  • Enfants (H) (10 à 13 ans) : 2.72 à 5.77 mmol/l 1.05 à 2.23 g/l
  • Enfants (F) (10 à 13 ans) : 2.72 à 5.64 mmol/l 1.05 à 2.18 g/l
  • Enfants (H) (13 à 16 ans) : 2.35 à 5.28 mmol/l 0.91 à 2.04 g/l
  • Enfants (F) (13 à 16 ans) : 2.79 à 5.30 mmol/l 1.08 à 2.05 g/l
  • Enfants (H) (16 à 18 ans) : 2.12 à 4.97 mmol/l 0.82 à 1.92 g/l
  • Enfants (F) (16 à 18 ans) : 2.38 à 6.05 mmol/l 0.92 à 2.34 g/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Clairance de la créatinine (Cockcroft - MDRD - DFG)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Flacon pour recueil d’urines de 24 h (Uniquement pour la clairance mesurée)

Prélèvement

Sang veineux  (+ Urine de 24h pour une clairance mesurée)

Sang artériel (+ Urine de 24h pour une clairance mesurée)

Echantillon

Plasma – Sérum

Urines sans conservateur (Uniquement pour la clairance mesurée)

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La créatinine est un produit de dégradation du phosphate de créatine dans le muscle. Elle est normalement produite à un taux constant en fonction de la masse corporelle. Elle est filtrée en très grande partie dans le glomérule mais n’est pas réabsorbée par les tubules.
  • Ainsi la clairance de la créatinine est le reflet du Débit de Filtration Glomérulaire
  • Celle-ci peut être
    • mesurée à partir des dosages de créatinine sanguine & urinaire (24h)
    • estimée à partir de dosage sanguin uniquement par le calcul mathématique selon :
      • la formule de Cockcroft et Gault,
      • la formule MDRD.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

CPK (Créatine Phosphokinase)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La créatine-kinase (CK) est une enzyme dimère qui se présente sous quatre formes différentes : une isoenzyme mitochondriale et trois isoenzymes cytosoliques, la CK-MM (présente dans le muscle strié), la CK-BB (présente dans le cerveau) et la CK-MB (présente dans le myocarde).
  • Les déterminations d’activités de la CK et des isoenzymes de la CK sont utilisées pour le diagnostic et le suivi de l’infarctus du myocarde et d’affections musculaires comme la paralysie pseudo-hypertrophique de type Duchenne.
  • En cas de lésions de cellules du myocarde comme dans l’infarctus aigu du myocarde, la CK est libérée des cellules lésées du myocarde. Une augmentation du taux de CK dans le sang peut, dans certains cas, déjà être observée 4 heures après un infarctus. Le taux de CK atteint un maximum après 12 à 24 heures et retombe à nouveau dans le domaine de la normale après 3 à 4 jours.

Valeurs usuelles

  • Homme inf. à 190 U/l
  • Femme inf. à 170 U/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

CRP (C Réactive Protéine)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La CRP est la protéine classique de la phase aiguë de l’inflammation trouvée en réponse à une réaction inflammatoire.
  • Le dosage de la CRP sert à détecter les processus inflammatoires systémiques (à l’exception de certaines inflammations comme le lupus érythémateux disséminé et la recto-colite hémorragique), à apprécier l’efficacité du traitement d’infections bactériennes, à détecter les infections intra-utérines en cas de rupture prématurée de la membrane, à faire la différenciation entre forme active et forme inactive d’une maladie avec infection concomitante (LED, RCH…), à apprécier l’activité de maladies rhumatismales et l’efficacité de traitements anti-inflammatoires, à détecter à un stade précoce des complications postopératoires et à faire la distinction entre infection et réaction de rejet après une transplantation de moelle osseuse.

Valeurs usuelles

Inf. à 5 mg/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Créatinine Sanguine
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La maladie rénale chronique est un problème mondial qui comporte un risque important de morbimortalité cardiovasculaire.
  • Dans les directives actuelles, la maladie rénale chronique est définie comme une insuffisance rénale caractérisée par un taux de filtration glomérulaire (TFG) inférieur à 60 ml/min/1,73 m2 pendant trois mois et plus, quelle qu’en soit la cause.
  • Le dosage de la créatinine dans le sérum et le plasma est le test le plus communément pratiqué pour évaluer la fonction rénale.
  • La créatinine est un produit de dégradation du phosphate de créatine dans le muscle. Elle est normalement produite à un taux constant en fonction de la masse corporelle. Elle est filtrée en très grande partie dans le glomérule mais n’est pas réabsorbée par les tubules.
  • Comme la créatinine n’est augmentée dans le sang que lors de lésions des néphrons, celle-ci ne permet pas la détection précoce d’une affection rénale.
  • La clairance de la créatinine, mesurée à partir de la concentration en créatinine dans l’urine, le sérum ou le plasma et le débit urinaire constitue un test bien plus sensible donnant une meilleure estimation du taux de filtration glomérulaire (TFG).

Valeurs usuelles

  • Adultes (H) 62 à 106 μmol/l 0.70 à 1.20 mg/dL
  • Adultes (F) 44 à 80 μmol/l 0.50 à 0.90 mg/dL
  • Enfants (0 à 2 mois) 21 à 75 μmol/l 0,24-0,85 mg/dL
  • Enfants (2 à 12 mois) 15 à 37 μmol/l 0,17-0,42 mg/dL
  • Enfants (1 à 3 ans) 21 à 36 μmol/l 0,24-0,41 mg/dL
  • Enfants (3 à 5 ans) 27 à 42 μmol/l 0,31-0,47 mg/dL
  • Enfants (5 à 7 ans) 28 à 52 μmol/l 0,32-0,59 mg/dL
  • Enfants (7 à 9 ans) 35 à 53 μmol/l 0,40-0,60 mg/dL
  • Enfants (9 à 11 ans) 34 à 65 μmol/l 0,39-0,73 mg/dL
  • Enfants (11 à 13 ans) 46 à 70 μmol/l 0,53-0,79 mg/dl
  • Enfants (13 à 15 ans) 50 à 77 μmol/l 0,57-0,87 mg/dl

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

EAL (Cholestérol + Triglycérides + HDL + LDL)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie.

Préparation du patient

A jeun depuis 12h.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement..

Indications

  • Pour le Cholestérol total et les Triglycérides, se reporter aux fiches correspondantes
  • HDL Cholestérol :
    • Les HDL (High Density Lipoproteins) sont des lipoprotéines de haute densité : Elles ramènent le cholestérol des tissus périphériques vers le foie où il est transformé en acides biliaires qui seront excrétés par les voies biliaires dans l’intestin.
    • Sur le plan clinique la surveillance du taux sérique de cholestérol HDL présente de l’intérêt car le risque de maladie cardio-vasculaire est inversement proportionnel à la concentration en cholestérol HDL.
    • Une concentration élevée en cholestérol HDL a un effet protecteur vis-à-vis de l’athérosclérose, alors qu’un faible taux de cholestérol HDL augmente le risque de maladie cardio-vasculaire, surtout si le taux de triglycérides est également augmenté.

Valeurs usuelles

  • HDL
    • Adultes (Homme) : > 1.45 mmol/l
    • Adultes (Femme) : > 1.68 mmol/l
    • Cholestérol HDL inférieur à 1.00 mmol/l : facteur de risque
    • Cholestérol HDL supérieur à 1.55 mmol/l: facteur protecteur
      (Sources : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Fer
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 8 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La quasi-totalité du fer sérique est lié à la transferrine.
  • Les dosages de fer (non héminique) sont utiles pour :
    • le diagnostic et le suivi des anémies ferriprives,
    • le diagnostic des hémochromatoses (maladies dues au dépôt dans les tissus de deux pigments ferrugineux, l’hémosidérine et l’hémofuchsine, et caractérisées par une pigmentation de la peau)
    • le diagnostic et le suivi des maladies rénales chroniques.

Valeurs usuelles

5,8 – 34,5 umol/l    33 – 193 ug/dl

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Ferritine
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La ferritine est la protéine de stockage du fer.
  • Le dosage de la ferritine est avant tout indiqué dans :
    • l’exploration du métabolisme martial,
    • le suivi d’un traitement à base de fer,
    • la détermination des réserves de fer dans les groupes à risque
    • le diagnostic différentiel des anémies.
  • Il permet de déceler les états pré latents et latents de carence martiale ainsi que les états de surcharge martiale.
  • Il est utile pour le diagnostic différentiel entre anémie ferriprive et anémie hypochrome.
  • Le dosage de la ferritine convient particulièrement pour le contrôle des anémies des insuffisants rénaux traités par l’EPO en cas de troubles de l’utilisation et de la répartition du fer.

Valeurs usuelles

  • Hommes (20 à 60 ans) : 30 – 400 ug/l   67 – 899 pmol/l
  • Femmes (17 à 60 ans) : 15 – 150 ug/l   347 – 337 pmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Gaz du sang
1 Seringue à gaz du sang héparinée

Choix Tube

1 Seringue à gaz du sang héparinée

Prélèvement

Sang artériel

Sang veineux (lors de situations particulières : coronarographie, circulation extra corporelles…)

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1.6 ml

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 30 mn à température ambiante

Conservation au laboratoire

NON

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Pour maintenir le pH constant dans l’organisme, il faut un équilibre entre la production et l’élimination des ions H+ ainsi que des systèmes tampons pour compenser les variations.
  • La mesure des gaz du sang permet d’évaluer les différents paramètres de cet équilibre acido-basique et de comprendre à quel niveau peut se situer un éventuel dysfonctionnement : acidose (-pH) ou alcalose (+pH), métabolique ou respiratoire, avec compensation ou non.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

GGT (Gama Glutamyl Transferase)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Le dosage de la γ-glutamyltransférase (GGT) sert au diagnostic et au suivi de maladies du foie et des voies biliaires.
  • L’augmentation, souvent isolée, de l’activité de la GGT est l’un des indicateurs les plus sensibles d’une affection du foie ou des voies biliaires.
  • Le dosage de la γ-glutamyltransférase est en outre un test sensible utilisé dans le dépistage de l’alcoolisme occulte.
  • Des taux élevés de GGT dans le sérum se rencontrent également en cas de traitement de longue durée au phénobarbital ou à la phénytoïne.

Valeurs usuelles 

  • Homme 8 – 61 U/l
  • Femme 5 – 36 U/l
  • Enfants (13a – 18a) < 45 U/l (h) – < 33 U/l (f)
  • Enfant (7a – 13a) < 17 U/l
  • Enfant (4a – 7a) < 23 U/l
  • Enfant (1a – 4a) < 18 U/l
  • Enfant (7m – 12m) < 34 U/l
  • Enfant (6j – 7m) < 204 U/l
  • Enfant (2j – 6j) < 185 U/l
  • Enfant (1j) < 151 U/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Glucose - Glycémie post Prandiale (GPP)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Possible si acheminement rapide

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

1 Tube Fluorure de sodium (Gris)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie si un tube Héparinate de Li est prélevé.

Préparation du patient

Glycémie à jeun : A jeun
Glycémie Post Prandiale : 1 h ½ à 2 h après le début du repas

Acheminement

Délais : < 30 mn – T° ambiante si tubes Sec ou Hépariné

Délais : < 4 heures – T° ambiante si tubes Fluorure

Si le sang repose non centrifugé à température ambiante, la diminution moyenne du glucose sérique est d’env. 7 % par heure.

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Le glucose est le principal sucre contenu dans le sang périphérique.
  • L’oxydation du glucose constitue la source principale d’énergie des cellules de l’organisme.
  • La concentration du glucose dans le sang est maintenue dans des limites étroites par de nombreuses hormones, les plus importantes étant synthétisées par le pancréas.
  • Les causes d’une hyperglycémie sont :
    • le diabète sucré.
    • Les pancréatites,
    • les dysfonctions thyroïdiennes,
    • les insuffisances rénales
    • et les maladies hépatiques.
  • Les hypoglycémies sont moins fréquentes.
  • La glycémie post-prandiale mesure la quantité de glucides ingérés et la capacité des muscles et du foie à absorber le glucose apporté par les nutriments (mécanisme de stockage)

Valeurs usuelles

  • Adultes (> 90a) 0.75 – 1.21 g/l   4.16 – 6.72 mmol/l
  • Adultes (60a – 90a) 0.82 – 1.15 g/l   4.56 – 6.38 mmol/l
  • Adultes (15a – 60a) 0.74 – 1.06 g/l   4.11 – 5.89 mmol/l
  • Enfants (1m – 15a) 0.60 – 1.00 g/l   3.33 – 5.55 mmol/l
  • Enfants (1j – 31j) 0.50 – 0.80 g/l   2.78 – 4.44 mmol/l
  • Enfants (< 1j) 0.40 – 0.60 g/l   2.22 – 3.33 mmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

HBA1C (Hémoglobine glyquée)
1 Tube EDTA (Violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (Violet) – Impératif

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sang total EDTA

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement.

Indications

  • L’HbA1c est l’une des variantes d’hémoglobine glyquée résultant de la fixation de différents sucres sur la molécule d’hémoglobine A.
  • Dans les érythrocytes, le taux relatif d’HbA converti en HbA1c augmente avec le taux moyen de glucose dans le sang. De ce fait, l’HbA1c est le reflet de l’équilibre glycémique au cours des 2 à 3 mois précédant le dosage.
  • Le dosage de l’HbA1c est donc une aide précieuse dans la surveillance à long terme de la glycémie chez les sujets présentant un diabète sucré.
  • Le risque de complications liées au diabète, telles que la néphropathie diabétique ou la rétinopathie augmente si le contrôle du métabolisme est insuffisant. L’HbA1c est un indicateur de l’équilibre glycémique et permet d’annoncer l’apparition de complications chez les sujets diabétiques

(Sources : Fiche technique)

Valeurs usuelles

4,8 – 5,9 %      29 – 42 mmol/mol

  • Des mesures thérapeutiques sont recommandées pour les taux d\’HbA1c supérieurs à 8 %.
  • Des taux inférieurs à 7% pour les patients diabétiques sont satisfaisants.

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

HGPO - Cycle glycémiques
1 Tube Fluorure de sodium

Choix Tube

1 Tube Fluorure de sodium – Recommandé ++

1 Flacon stérile pour urines ou matériel

  • HGPO 75/100 g 3 heures :
    • 7 prises de sang – 7 urines
    • A adapter à la prescription

Glycémie après charge : se conformer à la prescription
Cycle glycémique : se conformer à la prescription

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml Peut être associé au dosage de lactates

Préparation du patient

A jeun
Ingestion de 75 ou 100 g de glucose selon la prescription

Le glucose peut être fourni par le laboratoire (2€ non remboursé).

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante si tubes Fluorure.

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Diagnostic et suivi des diabètes de type 1 & 2
  • Exploration des hypoglycémies (cycles glycémiques +/- Insulinémie +/- test de QUICKI)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

HGPO Grossesse
1 Tube Fluorure de sodium

Choix Tube

1 Tube Fluorure de sodium – Recommandé ++

1 Flacon stérile

  • HGPO 75g 2 heures (grossesse) :
    • 3 Prises de sang : Glycémie à jeun – Glycémie à 1h – Glycémie à 2h
    • Ne pas faire les urines sauf si explicitement indiqué sur l’ordonnance.
  • HGPO 100g 3 heures (grossesse) :
    • 4 prises de sang – 4 urines

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml Peut être associé au dosage de lactates

Préparation du patient

A jeun
Ingestion de 75 ou 100 g de glucose selon la prescription

Le glucose peut être fourni par le laboratoire (2€ non remboursé).

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante si tubes Fluorure.

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Dépistage et / ou diagnostic du diabète gestationnel
  • Diagnostic et suivi des diabètes de type 1 & 2
  • Exploration des hypoglycémies (cycles glycémiques +/- Insulinémie +/- test de QUICKI)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

Lactates
1 Tube Fluorure de sodium

Choix Tube

1 Tube Fluorure de sodium – Recommandé ++

Éviter si possible d’utiliser un garrot

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • La glycolyse anaérobie provoque une nette augmentation du taux de lactate sanguin ainsi qu’une certaine augmentation des taux de pyruvate, tout particulièrement en cas d’exercice prolongé.
  • Les causes de l’augmentation des taux sanguins de lactate et de pyruvate sont :
    • Pour les plus fréquentes
      • l’anoxie résultant d’un état de choc,
      • la pneumonie
      • l’insuffisance cardiaque congestive.
    • L’acidose lactique peut également survenir en cas
      • d’insuffisance rénale
      • de leucémie.
      • de carence en thiamine
      • d’acidocétose diabétique

Valeurs usuelles

Adultes 0.5 – 2.2 mmol/l 45 – 198 g/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

LDH (Lactate Déshydrogénase)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 24h après prélèvement.

Indications

  • La lactate-déshydrogénase (LDH) est une enzyme très répandue dans les tissus, en particulier dans le myocarde, le foie, les muscles et les reins.
  • Des taux élevés de LDH sont observés dans différentes maladies :
    • Anémie mégaloblastique (taux élevés),
    • Infarctus du myocarde (taux élevés),
    • Cancer avec métastases (taux élevés),
    • Leucémie (taux élevés),
    • Choc (taux élevés),
    • Anémie hémolytique (légère augmentation),
    • Dystrophie musculaire (légère augmentation),
    • Infarctus pulmonaire (légère augmentation),
    • Hépatite (légère augmentation),
    • Syndrome néphrotique (légère augmentation),
    • Cirrhose (légère augmentation).

(Sources : SFBC – Le guide des examens biologiques. 2008.)

Valeurs usuelles

  • Adultes < 250 U/l
  • Enfant (2a – 15a) < 300 U/l
  • Enfant (1m – 2a) < 500 U/l
  • Enfant (4j – 30j) < 600 U/l
  • Enfant (1j – 4j) < 1000 U/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Lipase
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Les lipases pancréatiques représentent incontestablement les paramètres de chimie clinique les plus importants pour le diagnostic différentiel des troubles pancréatiques. L’activité lipasique augmente dans les 4 à 8 heures suivant une pancréatite aiguë, atteint son maximum après 24 heures et diminue après 8 à 14 jours. Cependant, il n’y a aucune relation entre l’activité de la lipase sérique et la gravité des détériorations du pancréas.

Valeurs usuelles

  • Adultes 13 – 60 U/l
  • Enfants (13a – 18a) < 55 U/l
  • Enfant ( < 13a) < 31 U/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Magnésium (Mg)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La majeure partie du magnésium est intracellulaire et seule une petite quantité se trouve dans le liquide extracellulaire.
  • L’augmentation de la concentration sérique en magnésium s’observe lors d’insuffisance rénale, d’acidocétose aiguë diabétique, de déshydratation ou dans la maladie d’Addison.
  • L’hypermagnésémie exerce un effet dépresseur sur le système nerveux central, entraînant une anesthésie générale et une insuffisance respiratoire. Elle est également responsable de troubles de la conduction du coeur pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque.
  • L’hypomagnésémie s’observe dans l’éthylisme chronique, en cas de malabsorption, de diarrhée sévère, de pancréatite aiguë, de traitement diurétique, d’apport hydrique prolongé par voie parentérale sans apport supplémentaire de magnésium et dans les maladies rénales telles que la glomérulonéphrite et les troubles de réabsorption tubulaire.
  • Une diminution de la concentration sérique en magnésium peut provoquer une tétanie, des convulsions et une arythmie cardiaque.

Valeurs usuelles

  • Adultes (20 à 60 ans) 0,66-1,07 mmol/l   16-26 mg/l
  • Adultes (60 à 90 ans) 0,66-0,99 mmol/l   16-24 mg/l
  • Adultes (> à 90 ans) 0,70-0,95 mmol/l   17-23 mg/l
  • Enfants (0 à 5 mois) 0,62-0,91 mmol/l   15-22 mg/l
  • Enfants (5 mois à 6 ans) 0,70-0,95 mmol/l   17-23 mg/l
  • Enfants (6 à 12 ans) 0,70-0,86 mmol/l   17-21 mg/l
  • Enfants (12 à 20 ans) 0,70-0,91 mmol/l   17-22 mg/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

NT Pro BNP
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • L’insuffisance cardiaque chronique est un syndrome clinique résultant de l’altération de la fonction systolique cardiaque.
  • Chez les sujets présentant une dysfonction ventriculaire gauche, les concentrations en BNP, comme celles du fragment d’acides aminés N-terminal en théorie inactif, le NT-proBNP, sont augmentées dans le sérum et le plasma. Ce phénomène est dû à l’étirement de la paroi du myocarde.
  • Le proBNP comprend 108 acides aminés. Il est principalement secrété par les ventricules cardiaques et scindé en BNP physiologiquement actif et en fragment N-terminal ou NT-proBNP
  • Des études ont montré l’intérêt diagnostic et pronostic du dosage du NT-pro-BNP.

Valeurs usuelles

  • Les seuils d’exclusion d’une insuffisance cardiaque sont :
    • Chez un patient symptomatique : < 125 pg/ml
  • Les seuils présomptifs d’une insuffisance cardiaque chez un patient symptomatique sont :
    • Age inférieur à 50 ans : > 450 pg/ml
    • Age entre 50 et 75 ans : > 900 pg/ml
    • Age supérieur à 75 ans : > 1800 pg/ml

(Source : Fiche technique – Etude ICON Eur Heat Joun 2006)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

PAL (Phosphatases alcalines)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • L’activité plasmatique ou sérique des PAL provient de plusieurs tissus ou organes qui renferment l’enzyme (os, foie, intestin, placenta…).
  • Indications
    • Diagnostic et suivi des pathologies osseuses
    • Dans les affections hépatiques comme marqueur de cholestase.
  • Interprétation
    • Pas de signification à la diminution des activités des PAL.
    • Augmentations physiologiques :
      • Grossesse, avec des valeurs en fin de grossesse pouvant doubler par rapport aux valeurs usuelles
      • Processus d’ossification physiologiques (adolescence).
    • Augmentations pathologiques :
      • Pathologies osseuses comportant une régénération ostéoblastique (ostéomalacie, maladie de Paget, hyperparathyroïdies, métastases osseuses…).
      • Maladies hépato-biliaires cholestatiques (cholestases extra-hépatique par obstacle sur les voies biliaires, hépatites virales, cholestases médicamenteuses ou autres causes de cholestase, comme les processus tumoraux et la cirrhose).

(Sources : SFBC – Le guide des examens biologiques. 2008.)

Valeurs usuelles

  • Adultes 40 – 129 U/l (hommes) – 35 – 104 U/l (femmes)
  • Enfants (0 -14 jours) :             Garçons 83-248 U/L       Filles 83-248 U/L
  • Enfants (15 jours – <1 an) :    Garçons 122-469 U/L     Filles 122-469 U/L
  • Enfants (1 – <10 ans) :            Garçons 142-335 U/L      Filles 142-335 U/L
  • Enfants (10 – <13 ans) :          Garçons 129-417 U/L      Filles 129-417 U/L
  • Enfants (13 – <15 ans) :          Garçons 116-468 U/L      Filles 57-254 U/L
  • Enfants (15 – <17 ans) :          Garçons 82-331 U/L        Filles 50-117 U/L
  • Enfants (17 – <19 ans) :          Garçons 55-149 U/L        Filles 45-87 U/L

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Phosphore
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Une augmentation du taux de phosphore conduit à une diminution du taux de calcium. Ce mécanisme est influencé par une interaction entre la parathormone et la vitamine D.
  • Causes d’ hyperphosphatémie :
    • Hypoparathyroïdie,
    • Intoxications à la vitamine D
    • Insuffisance rénale avec diminution de la filtration glomérulaire des phosphates.
  • Causes d’ hypophosphatémie :
    • Rachitisme,
    • Hyperparathyroïdie
    • Syndrome de Fanconi.

Valeurs usuelles

  • Adultes 0,81–1,45 mmol/l (2,5–4,5 mg/dL)
  • Enfants (H) (1 à 30 jours) 1,25–2,25 mmol/l   39–69 mg/l
  • Enfants (F) (1 à 30 jours) 1,40–2,50 mmol/l   43–77 mg/l
  • Enfants (H) (1 à 12 mois) 1,15–2,15 mmol/l   35–66 mg/l
  • Enfants (F) (1 à 12 mois) 1,20–2,10 mmol/l   37–65 mg/l
  • Enfants (H) (1 à 3 ans) 1,00–1,95 mmol/l   31–60 mg/l
  • Enfants (F) (1 à 3 ans) 1,10–1,95 mmol/l   34–60 mg/l
  • Enfants (H) (4 à 6 ans) 1,05–1,80 mmol/l   33–56) mg/l
  • Enfants (F) (4 à 6 ans) 1,05–1,80 mmol/l   32–55 mg/l
  • Enfants (H) (7 à 9 ans) 0,95–1,75 mmol/l   30–54 mg/l
  • Enfants (F) (7 à 9 ans) 1,00–1,80 mmol/l   31–55 mg/l
  • Enfants (H) (10 à 12 ans) 1,05–1,85 mmol/l   32–57 mg/l
  • Enfants (F) (10 à 12 ans) 1,05–1,70 mmol/l   33–53 mg/l
  • Enfants (H) (13 à 15 ans) 0,95–1,65 mmol/l   29–51 mg/l
  • Enfants (F) (13 à 15 ans) 0,90–1,55 mmol/l   28–48 mg/l
  • Enfants (H) (16 à 18 ans) 0,85–1,60 mmol/l   27–49mg/l
  • Enfants (F) (16 à 18 ans) 0,80–1,55 mmol/l   25–48 mg/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Potassium (K)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma

Sérum : Valeurs normales différentes sur tube sec

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON

Indications

  • Les électrolytes jouent un rôle dans la plupart des fonctions métaboliques de l’organisme. Le sodium, le potassium et le chlore comptent parmi les ions physiologiques les plus importants et sont les électrolytes les plus souvent mesurés.
  • Leur apport est essentiellement alimentaire ; ils sont absorbés par le tractus gastro-intestinal et excrétés par voie rénale.
  • Le potassium est le principal cation intracellulaire. Il joue un rôle essentiel dans l’activité neuromusculaire.
  • Causes d’hypokaliémies :
    • Réduction de l’apport potassique dans l’alimentation
    • Vomissements répétés
    • Diarrhées
    • Augmentation de l’excrétion rénale.
  • Causes d’hyperkaliémies :
    • Déshydratation
    • Choc
    • Graves brûlures
    • Acidocétose diabétique
    • Rétention de potassium par les reins

Valeurs usuelles

  • Références plasmatiques : 3,4-4,5 mmol/l
  • Références sériques : 3,5-5,1 mmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Procalcitonine
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 3h après prélèvement.

Indications

  • La PCT est un marqueur précoce et spécifique d\’infection bactérienne, qui est aujourd\’hui reconnu comme un outil d’aide au diagnostic d’infection bactérienne et de sepsis.
  • Des études ont également démontré que le dosage répété de PCT peut aider à la surveillance et au pronostic des infections bactériennes sévères ainsi qu’à l’optimisation de l\’antibiothérapie.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Protéines totales plasmatiques
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Les protéines plasmatiques sont principalement synthétisées dans le foie, les cellules sanguines, les ganglions lymphatiques, la rate et la moelle osseuse.
  • Une hypoprotéinémie peut être due à des maladies ou à des troubles tels que le syndrome néphrotique, une perte de sang importante, la sprue (trouble de l’absorption des protéines), des brûlures graves, des syndromes de rétention sodée et le kwashiorkor (déficit aigu en protéines).
  • Une hyperprotéinémie peut être observée en cas de déshydratation importante et de maladies comme le myélome multiple. Des modifications dans les proportions des différentes protéines plasmatiques peuvent être dues à une seule fraction protéique. Dans ce cas, la concentration en protéines totales n’est pas modifiée. On utilise souvent le rapport albumine/globulines comme index de la répartition des fractions albumine et globulines. Des modifications importantes de ce rapport se rencontrent en cas de cirrhose du foie, de glomérulonéphrite, de syndrome néphrotique, d’hépatite aiguë, de lupus érythémateux ainsi que de certaines affections inflammatoires aiguës ou chroniques. Les dosages de protéines totales sont utilisés dans le diagnostic et le suivi d’une série de maladies du foie, des reins et de la moelle osseuse ainsi que d’autres maladies métaboliques ou nutritionnelles.
  • La concentration en protéines totales d’un échantillon prélevé chez un patient en position allongée est de 4 à 8 g/L plus faible à celle d’un échantillon prélevé chez un en station debout.

Valeurs usuelles

  • Adultes (> 15a) 64 – 83 g/l
  • Enfants (3a – 15a) 60 – 80 g/l
  • Enfants (1a – 3a) 56 – 75 g/l
  • Enfants (7m – 1a) 51 – 73 g/l
  • Enfants (1s – 7m) 44 – 76 g/l
  • Enfants (< 1s) 46 – 70 g/l

(Sources : Fiche technique) 

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Réserve alcaline (HCO3-) (Bicarbonates) (CO2)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Baisse de 4 mmol/l après 1h

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON

Indications

  • La concentration en bicarbonate dans le sérum et le plasma est un indicateur important de la distribution des électrolytes et d’un déficit en anions.
  • Le dosage du bicarbonate, combiné à la détermination du pH, est utilisé dans le diagnostic et le traitement de nombreuses maladies potentiellement graves liées aux troubles de l’équilibre acido-basique du système respiratoire et du métabolisme

Valeurs usuelles

  • 22 – 29 mmol

(Sources : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Sodium (Na)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.
Attention à ne pas trop serrer le garrot et ne pas le laisser trop longtemps en place

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Les électrolytes jouent un rôle dans la plupart des fonctions métaboliques de l’organisme. Le sodium, le potassium et le chlore comptent parmi les ions physiologiques les plus importants et sont les électrolytes les plus souvent mesurés. Leur apport est essentiellement alimentaire ; ils sont absorbés par le tractus gatro-intestinal et excrétés par voie rénale.
  • Le sodium est le principal cation du milieu extracellulaire et sa fonction est d’y maintenir la distribution de l’eau et la pression osmotique.
  • Causes d’hyponatrémies :
    • Vomissements répétés
    • Diarrhées
    • Réduction de la réabsorption rénale
    • Rétention d’eau excessive.
  • Causes d’hypernatrémies :
    • Perte de liquide excessive
    • Consommation excessive de sel
    • Augmentation de la réabsorption rénale.
    • Certaines formes d’acidose et d’alcalose.

Valeurs usuelles

  • Adultes 136-145 mmol/l
  • Enfants (0 à 8 jours) 131 – 144 mmol/l
  • Enfants (8 jours à 2 mois) 132 – 142 mmol/l
  • Enfants (2 mois à 7 mois) 132 – 140 mmol/l
  • Enfants (7 mois à 1 an) 131 – 140 mmol/l
  • Enfants (1 an à 15 ans) 132 – 141 mmol/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Test de O'Sullivan
1 Tube Fluorure de sodium

Choix Tube

1 Tube Fluorure de sodium – Recommandé ++

Éviter si possible d’utiliser un garrot

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml Peut être associé au dosage de lactates

Préparation du patient

La patiente ne doit pas forcément être à jeun
Ingestion de 50 g de glucose

Le glucose peut être fourni par le laboratoire (2€ non remboursé).

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante si tubes Fluorure.

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Dépistage diabète gestationnel

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

Transferrine - Coefficient de saturation de la transferrine (CST)
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La transferrine est la protéine de transport du fer dans le sérum.
  • En cas de déficit en fer, le degré de saturation de la transferrine s’avère être un excellent indicateur d’une déplétion martiale fonctionnelle.
  • Le taux de ferritine est diminué en cas de diminution des réserves martiales.
  • En cas d’hyposidérémie, une anémie par carence martiale peut être exclue si les concentrations en transferrine sont basses comme c’est le cas lors de processus inflammatoires ou, plus rarement, de carence en acide ascorbique.
  • Pour le dépistage d’une hémochromatose héréditaire, le degré de saturation de la transferrine apporte plus d’informations sur le génotype homozygote que la ferritine.
  • Le traitement d’une anémie par l’érythropoïétine chez les insuffisants rénaux n’est efficace que si les réserves martiales dans l’organisme sont suffisantes. Le meilleur moyen de contrôle est la détermination du coefficient de saturation de la transferrine au cours du traitement.
  • Associée au dosage de la ferritine, la détermination du coefficient de saturation de la transferrine permet d’apprécier la surcharge en fer chez les patients atteints d’affections hépatiques chroniques.

Valeurs usuelles

  • Transferrine : 2 – 3,6 g/l    25,2 – 45,4 umol/l
  • Coef saturation : 15 – 40 %

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Triglycérides
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie.

Préparation du patient

A jeun depuis 12h.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement..

Indications

  • Les triglycérides sont des esters du glycérol et de trois acides gras à longue chaîne. Ils proviennent en partie des aliments et sont en partie synthétisés dans le foie.
  • Les dosages de triglycérides sont indiqués pour le diagnostic et le traitement du diabète sucré, de néphrose, d’obstruction des voies biliaires, de troubles du métabolisme des lipides, ainsi que dans de nombreuses maladies endocriniennes

Valeurs usuelles

Adultes (H & F) : inf. à 1.7mmol/l    inf. à 1.5 g/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Troponine T hs
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • La troponine T (TnT) est un composant du dispositif contractile de la musculature striée. Bien que la fonction de la TnT soit la même dans tous les muscles striés, on trouve dans le coeur une forme de TnT (TnT cardiaque, poids moléculaire 39,7 kD) qui diffère nettement de la TnT des muscles squelettiques.
  • En raison de sa spécificité tissulaire élevée, la TnT cardiaque (TnTc) est un marqueur spécifique et hautement sensible des lésions du myocarde.
  • La troponine T cardiaque augmente environ 3 à 4 heures après un infarctus du myocarde (IDM) et peut persister jusqu’à 2 semaines.

Valeurs usuelles

  • Seuil à 14 pg/ml
  • Ce seuil correspond au 99e percentile avec un CV inf. à 10%

(Source : ESC – Aout 2011)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Urée sanguine
1 Tube Hép de Lithium (Vert)

Choix Tube

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma – Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • L’urée est le principal produit final du métabolisme azoté des protéines.
  • Elle est synthétisée par le cycle de l’urée dans le foie à partir de l’ammoniac qui est produit par la désamination des acides aminés.
  • La détermination de l’azote uréique sanguin est la méthode la plus largement utilisée pour l’exploration de la fonction rénale.
  • Utilisée conjointement aux déterminations de créatinine sérique, elle peut être une aide pour le diagnostic différentiel de trois types d’azotémies : prérénale, rénale et postrénale.
  • On observe une augmentation de la concentration d’azote uréique dans le sang lors de dialyse non adéquate, de choc, de volume sanguin diminué (causes prérénales), de néphrite chronique, de néphrosclérose, de nécrose tubulaire, de glomérulonéphrite (causes rénales) et d’obstruction des voies urinaires (causes postrénales).
  • Des augmentations transitoires peuvent également être observées lors de périodes où l’apport protéique est élevé.
  • Des taux inattendus apparaissent lors de troubles hépatiques.

Valeurs usuelles

  • Adultes 2.76 à 8.07 mmol/l    0.17 à 0.48 g/l
  • Enfants (0 à 4 ans) : 1.80 à 6.00 mmol/l    0.11 à 0.36 g/l
  • Enfants (4 à 14 ans) : 2.50 à 6.00 mmol/l    0.15 à 0.36 g/l
  • Enfants (14 à 19 ans) : 2.90 à 7.50 mmol/l    0.18 à 0.45 g/l

(Sources : Adulte Fiche technique – Enfants : Reference Ranges for Adults & Children ; Roche 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Biochimie urinaire
Acide urique urinaire
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines, premières miction préférable
Urines de 24 h

Echantillon

Urines sans conservateur

Pour les recueils de 24 h, conserver les échantillons au réfrigérateur tout au long du recueil.

Les urines seront alcalinisées au laboratoire pour le dosage (pH > 8) et éventuellement centrifugées.

Quantité minimale

100 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • L’acide urique est un produit de la dégradation des purines provenant de l’alimentation ou de la destruction des cellules du corps.
    L’acide urique est normalement excrété par les reins. Les taux d’acide urique dans une miction ou une collecte d’urine de 24 heures sont surtout utiles pour évaluer le risque de formation de calculs (pierres) contenant des urates

Valeurs usuelles

  • 1°miction 2200-5475 μmol/l    370-920 mg/l
  • Urines de 24 h 1200-5900 μmol/24 h    200-1000 mg/24 h soit 773-3986 μmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Calcium urinaire
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines
Urines de 24 h (Echantillon possible si diurèse fournie)

Echantillon

Urines sans conservateur

Pour les recueils de 24 h, conserver les échantillons au réfrigérateur tout au long du recueil.

Les urines seront acidifiées au laboratoire pour le dosage (3 < pH < 4)

Quantité minimale

100 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement si urines acidifiées (contacter le laboratoire).

Indications

  • Les hypercalciuries majeures (> 10 mmol/24 h) justifient des explorations approfondies pour en identifier et traiter la cause.
  • Les hypercalciuries idiopathiques :> à 0,1 mmol/kg/j peuvent avoir comme origine une absorption intestinale accrue, une fuite rénale ou une résorption osseuse excessive.

Valeurs usuelles

  • Urines de 24 h 2,5-7,5 mmol/24 h    100-300 mg/24 h

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Créatinine urinaire
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

1 Tube boratés – Possible

Prélèvement

Urines
Urines de 24 h (Echantillon possible si diurèse fournie)

Echantillon

Urines sans conservateur

Pour les recueils de 24 h

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement si urines non acidifiées (contacter le laboratoire).

Indications

  • Permet de valider le recueil d’urines de 24 heures :
    La créatininurie des 24 heures étant une constante de l’individu dépendante essentiellement de sa masse musculaire (et modérément de l’apport carné quand ce dernier est usuel) permet de se faire une idée de la validité du recueil urinaire en se référant en première approximation à des normes telles que :

    • chez l’homme: 177 à 230 μmol/kg/24 h
    • chez la femme: 124 à 195 μmol/kg/24 h

(Sources : Néphrologie Vol. 21 n° 1 2000 pp. 27-28)

  • Permet le calcul de la clairance de la créatinine, mesurée à partir de la concentration en créatinine dans l’urine, le sérum ou le plasma et le débit urinaire.

(Source : Fiche technique)

Valeurs usuelles

  • Echantillon (H) 3.5 à 23 mmol/l  – 0.39 à 2.59 g/l
  • Echantillon (F) 2.5 à 19 mmol/l – 0.28 à 2.17 g/l
  • Urines de 24 h (H) 9.0 à 21 mmol/24h – 1.04 à 2.35 g/24h
  • Urines de 24 h (F) 7.0 à 14 mmol/24h – 0.74 à 1.57 g/24h

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Glucose (Urines)
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines
Urines de 24 h (non recommandé)

Echantillon

Urines sans conservateur (échantillon)

Urines avec 5 ml d’acide acétique glacial (Urines de 24 h)

Pour les recueils de 24 h, conserver les échantillons dans la glace tout au long du recueil.

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • La détermination du glucose dans l’urine est un outil de dépistage et de surveillance du diabète sucré, une aide au diagnostic lors de glycosurie et dans la détection de néphropathies tubulaires.

Valeurs usuelles

  • Echantillon Inf. à 0,15 g/l
  • Urines de 24 h Inf. à 0,50 g/24h

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Microalbuminurie
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines de 24 h (Echantillon possible si diurèse fournie)
Le dépistage de microalbuminurie ne doit pas se faire sur échantillon (NABM). Néanmoins, nous réalisons l’examen de manière exceptionnelle à la demande du prescripteur
Dans ce cas, le recueil doit être effectué de préférence sur la 2nde émission d’urine du matin

Echantillon

Urines sans conservateur pour les recueils de 24 h.

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement si urines non acidifiées (contacter le laboratoire).

Indications

  • Une élimination faible mais pathologique d’albumine dans l’urine est considérée comme une micro-albuminurie.
  • Une micro-albuminurie peut avoir une origine glomérulaire (micro-angiopathie diabétique, hypertension, lésion glomérulaire mineure par ex.), tubulaire (inhibition de la réabsorption) ou postrénale.

Valeurs usuelles

  • < à 30 mg/g de créatininurie : physiologique Risque faible de développer une maladie cardiovasculaire et/ou une insuffisance rénale
  • 30-300 mg/g de créatininurie : microalbuminurie Risque modéré de développer une maladie cardiovasculaire et/ou une insuffisance rénale
  • > 300 mg/g de créatininurie : protéinurie avérée Risque élevé de développer une maladie cardiovasculaire et/ou une insuffisance rénale

(Source : Evaluation of glomerular filtration rate and proteinuria for the diagnosis of chronic kidney disease Groupe de travail de la Société de Néphrologie (2009))

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Phosphore urinaire
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines
Urines de 24 h (Echantillon possible si diurèse fournie)

Echantillon

Urines sans conservateur

Pour les recueils de 24 h, conserver les échantillons au réfrigérateur tout au long du recueil.

Les urines seront acidifiées au laboratoire pour le dosage (pH < 3)

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement si urines acidifiées (contacter le laboratoire).

Indications

  • La phosphaturie peut être utile pour contrôler les apports alimentaires, pour juger de la récidive de certains processus pathologiques, pour apprécier la maîtrise des processus lithogènes (en association avec une étude de la cristallurie)

Valeurs usuelles

  • Echantillon 13-44 mmol/l – 40-136 mg/dL
  • Urines de 24 h 13-42 mmol/l – 0,4-1,3 g/jour

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Potassium urinaire
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines
Urines de 24 h (Echantillon possible si diurèse fournie)

Echantillon

Urines sans conservateur

Pour les recueils de 24 h, conserver les échantillons au réfrigérateur tout au long du recueil.

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement si urines non acidifiées (contacter le laboratoire).

Indications

  • Augmentation de la kaliurèse : Insuffisance rénale, Hypercorticismes (syndrome de Cushing), régimes riches en potassium.
  • Diminution de la kaliurèse : Insuffisances d’apport, diarrhées, malabsorptions.

Valeurs usuelles

  • Urines de 24h  : 25 à 100 mmol/l

(Sources : em-consulte.com)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Protéines totales urinaires
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines
Urines de 24 h (Echantillon possible si diurèse fournie)

Echantillon

Urines sans conservateur

Pour les recueils de 24 h, conserver les échantillons au réfrigérateur tout au long du recueil.

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement si urines non acidifiées (contacter le laboratoire).

Indications

  • Le dosage des protéines dans l’urine est indiqué pour le diagnostic et le traitement d’affections comme les maladies rénales ou cardiaques, ou les troubles fonctionnels de la thyroïde qui sont caractérisés par une protéinurie ou une albuminurie.
  • L’urine est formée par ultrafiltration du plasma à travers la membrane basale glomérulaire. Les protéines de poids moléculaire > 40000 sont presque entièrement retenues ; les molécules plus petites passent facilement dans le filtrat glomérulaire.

Valeurs usuelles

  • Echantillon Inf. à 0,15 g/l
  • Urines de 24 h Inf. à 0,14 g/24h

(Sources : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Sodium urinaire
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines
Urines de 24 h (Echantillon possible si diurèse fournie) Conserver le flacon entre 2-8°C pendant tout le recueil

Echantillon

Urines sans conservateur

Pour les recueils de 24 h, conserver les échantillons au réfrigérateur tout au long du recueil.

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement si urines non acidifiées (contacter le laboratoire).

Indications

  • Augmentation de la natriurèse : Insuffisance surrénalienne, néphropathies interstitielles, administration de diurétiques ou lors d’un régime riche en sel.
  • Diminution de la natriurèse : Insuffisances rénales, pertes de sel extra rénales (diarrhées, vomissements, hypersudation).

Valeurs usuelles

  • Urines de 24h  : 150-250 mmol/l

(Source : em-consulte.com)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Urée urinaire
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

1 Flacon pour recueil d’urines de 24h 

Prélèvement

Urines
Urines de 24 h (Echantillon possible si diurèse fournie)

Echantillon

Urines sans conservateur

Pour les recueils de 24 h, conserver les échantillons au réfrigérateur tout au long du recueil.

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie urinaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement si urines non acidifiées (contacter le laboratoire).

Indications

  • Avec une nourriture équilibrée de type européen, il est admis que l’urée représente 80 à 90 % de l’azote excrété. En cas de lithiase rénale, l’excrétion de l’urée permet d’évaluer les apports protidiques dont l’excès est un facteur d’hypercalciurie, d’hyperuricurie, voire d’hyper- oxalurie.

Valeurs usuelles

  • Urines de 24 h : 428. à 714 mmol/24h – 25 à 43 g/24h

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Biochimie des liquides biologiques
Glucose LCR (Glycorachie)
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

Prélèvement

LCR

Echantillon

LCR sans conservateur

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie LCR.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : immédiat – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Le dosage du glucose dans le liquide céphalo-rachidien est utilisé dans l’évaluation des méningites, des atteintes néoplasiques des méninges et autres troubles neurologiques.

Valeurs usuelles

  • Adultes (15a – 120a) 0.40 – 0.70 g/l     2.22 – 3.89 mmol/l
  • Enfants (inf. à 15a) 0.60 – 0.80 g/l     3.33 – 4.44 mmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Protéines totales LCR (Protéinorachie) - Liquide de ponction
1 Flacon stérile

Choix Tube

1 Flacon stérile 

Prélèvement

LCR
Liquide de ponction pleural, articulaire, autres…

Echantillon

LCR sans conservateur

Liquide de ponction à préciser sur la demande d’analyse

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie LCR.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : immédiat – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • LCR
    Le dosage des protéines dans le liquide céphalo-rachidien LCR est indiqué pour le diagnostic et le traitement d’affections telles que les méningites, les tumeurs cérébrales et les infections touchant le système nerveux central.
    La plus grande partie des protéines du LCR sont issues du plasma par diffusion à travers la barrière hémato-encéphalique.
    Une augmentation des taux de protéines du LCR provient d’une perméabilité accrue de la barrière hémato-encéphalique ou d’une synthèse locale accrue des immunoglobulines.
  • Liquide pleural
    Permet de séparer schématiquement les épanchements pleuraux en exsudats et transsudats.

    • Les transsudats qui se caractérisent par un taux de protides inférieur à 30 gr/litre (insuffisance cardiaque, syndrome néphrotique, atélectasie pulmonaire, passage de liquide d’ascite vers la cavité pleurale par les puits de Ranvier)
    • Les Exudats signent une agression inflammatoire, infectieuse ou néoplasique

Valeurs usuelles

  • LCR 0,2 à 0,4 g/l
  • Liquide pleural : voir supra

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Dosage de médicaments
Amikacine
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)

Choix Tube

1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge) – Recommandé

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Possible 

Prélèvement

Sans veineux – Sang artériel

Résiduel = Prélever avant injection ;
Pic = 30 mn après la fin de la perfusion IV – 60 mn après l’injection IM

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres dosages de médicament (si tube sec rouge).

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • Antibiotique bactéricidede la classe des aminoglycosides ou aminosides. Il inhibe la synthèse des proteines bactériennes en se liant aux ribosomes. Son spectre antibactérien naturel comprend : les bacilles à Gram négatif, les bacilles à Gram positif et les staphylocoques (méti-S).
  • Son élilination urinaire est rapide sous forme inchangée donc active. L’index thérapeutique est étroit et nécessite une surveillance de la concentration résiduelle et du pic plasmatique.
  • Un pic élevé de concentration permet une action bactéricide accrue et prolongée. Une concentration résiduelle basse diminue le risque de toxicité rénale et auditive.

Valeurs usuelles

  • Intervalle thérapeutique conseillé pour 3 injections par jour
    • Concentration au pic: 20-25 μg/ml
    • Concentration résiduelle: 5-10 μg/ml.

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Digoxine
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)

Choix Tube

1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge) – Recommandé

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Possible 

Prélèvement

Sans veineux – Sang artériel

Attendre au moins 5 demi vie avant d’effectuer un dosage, soit 6 à 8 jours après le début du TTT. 
Si TTT iv, prélèvement 6 à 8 h après la fin du TTT.
Si TTT po, prélèvement 8 à 24h après la prise, soit le matin avant la prise d’un comprimé.

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres dosages de médicament (si tube sec rouge).

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • La digoxine est couramment prescrite pour le traitement de l’insuffisance cardiaque congestive et de divers troubles du rythme cardiaque. Un traitement à la digoxine améliore la force de contraction myocardique et permet d’augmenter le débit cardiaque, de diminuer les dimensions du coeur, de réduire la pression veineuse et le volume sanguin. Elle permet également de stabiliser et de ralentir la fréquence du pouls ventriculaire.
  • La digoxine présente un indice thérapeutique faible et une variabilité d\\’absorption interindividuelle, responsable de sa toxicité potentielle.
  • Les symptômes de toxicité de la digoxine sont souvent semblables aux arythmies cardiaques pour lesquelles le médicament a été prescrit initialement.

(Source : Fiche technique)

Valeurs usuelles

  • Intervalle thérapeutique conseillé : 0.6 à 1.2 ng/ml.
  • Des concentrations supérieures à 2.0 ng/ml sont généralement considérées comme toxiques.

(Sources: ESC Guidelines for the diagnosis and treatment of acute and chronic art failure European Heart Journal 2008)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Gentamicine
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)

Choix Tube

1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge) – Recommandé

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Possible 

Prélèvement

Sans veineux – Sang artériel

Résiduel = Prélever avant injection ;
Pic = 30 mn après la fin de la perfusion IV – 60 mn après l’injection IM

Echantillon

Plasma

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres dosages de médicament (si tube sec rouge).

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

Recommandation AFASSPS 2011

  • Pic :
    Un dosage du pic plasmatique est conseillé après la 1ère injection chez tous les patients sévères, surtout si des modifications des paramètres pharmacocinétiques (augmentation du Vd et/ou diminution de la diffusion tissulaire) sont probables : choc septique, brûlés, neutropénie fébrile, patients de réanimation en ventilation mécanique, obésité morbide, polytraumatisés, mucoviscidose…
    Il est primordial que les dosages du pic soient effectués 30 minutes après la fin de la perfusion (dont la durée doit également être de 30 minutes). Des taux inférieurs aux objectifs attendus (30-40 μg/ml) doivent entraîner une augmentation de la posologie de l’injection suivante. Si le traitement est prolongé au-delà de 5 jours, un nouveau contrôle 48 heures plus tard, est fortement conseillé.
  • Résiduel :
    Un dosage de la concentration résiduelle est nécessaire uniquement si la durée de traitement est > 5 jours (dosage à effectuer après 48 heures de traitement) ou en cas d’insuffisance rénale. Ce dosage doit être répété 2 fois par semaine et s’accompagner d’une surveillance de la fonction rénale.
    Des taux résiduels <0.5 μg/ml nécessitent d’espacer les injections.

Rappel de la posologie de la gentamicine IV: 3 à 8 mg/kg/jour

Valeurs usuelles

  • Intervalle thérapeutique conseillé pour 3 injections par jour
    • Concentration au pic: 6-10 μg/ml
    • Concentration résiduelle: 0.5-2 μg/ml.
  • Intervalle thérapeutique conseillé pour 1 injection par jour (Recommandé)
    • Concentration au pic: 30-40 μg/ml
    • Concentration résiduelle: < 0.5 μg/ml.

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Vancomycine
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)

Choix Tube

1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge) – Recommandé

1 Tube EDTA (Violet) – Possible 

Prélèvement

Sans veineux – Sang artériel

Résiduel = Prélever avant injection IV ;
Pic = 45 à 60 mn après la fin de la perfusion IV

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres dosages de médicament (si tube sec rouge).

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • Antibiotique bactéricide de la classe des glycopeptides, fréquemment associé aux aminosides et ne présentant pas de résistance croisée avec les autres antibiotiques. Il inhibe la synthèse de la paroi des bactéries Gram positif. Son spectre antibactérien comprend : les staphylocoques (même méti-R), les streptocoques, entérocoques, pneumocoques, les bacilles Gram positif et les anaérobies Gram positif. Son administration se fait par IV pour les infections systémiques. Son élimination est urinaire, rapide, sous forme inchangée donc active. Sa demi-vie est en moyenne de 6 heures chez l’adulte (peut varier de 5 à 12 heures).
  • La vancomycine est un antibiotique dit « temps-dépendant ». Son efficacité est d’autant plus importante que le temps durant lequel elle est présente sur le site infecté est important. En l’administrant par perfusion i.v. continue, on cherche à rendre maximale la durée pendant laquelle la concentration sérique antibiotique est efficace et non toxique.
  • En cas d’administration discontinue, la concentration résiduelle doit être suffisamment élevée pour une bonne efficacité. La concentration au pic est corrélée à la toxicité rénale et auditive (cochléaire).

Valeurs usuelles

  • Concentration au pic: 20-40 μg/ml
  • Concentration résiduelle: 10-15 μg/ml (15 à 20 μg/ml en cas d’endocardite)
  • Si perfusion en continue >20 μg/ml

(Sources: Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Hormonologie
AMH
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 12 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • L’AMH, chez le fœtus, a un rôle clé dans la formation des organes sexuels de l’enfant à naitre.
  • L’AMH, après la naissance chez la femme, est secrétée par les cellules de la granulosa des follicules. Elle a un rôle important dans la folliculogénèse. C’est un indicateur de la réserve folliculaire (ou réserve ovarienne). Le taux d’AMH dans le sang tend à décroitre avec l’âge en parallèle du nombre de follicules.
  • L’AMH, après la naissance chez l’homme, est sécrétée jusqu’à la puberté. C’est un bon indicateur de la spermatogénèse. Le taux d’AMH dans le liquide séminal est moins élevé chez les hommes présentant une azoospermie que chez les hommes fertiles. Il est utile dans la recherche de certaines pathologies pédiatriques masculine (testicules ectopiques, puberté précoce, etc…)

Valeurs usuelles

  • Homme : 1.43 – 11.6 ng/ml
  • Femme :
    • de 20 à 24 ans : 1.52 à 9.95 ng/ml
    • de 25 à 29 ans : 1.20 à 9.05 ng/ml
    • de 30 à 34 ans : 0.711 à 7.59 ng/ml
    • de 36 à 39 ans : 0.405 à 6.96 ng/ml
    • de 40 à 44 ans : 0.059 à 4.44 ng/ml
    • de 45 à 50 ans : 0.01 à 1.79 ng/ml

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☐ – Mer ☐ – Jeu ☑ -Ven ☐ – Sam ☐ – Dim ☐

Béta HCG
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Recommandé

1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Possible

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum – Plasma

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12h après prélèvement.

Indications

  • L’hCG est une glycoprotéine à deux chaînes protéiques : alpha, commune également à la TSH, LH, FSH, et beta, responsable de la spécificité de l’activité biologique. L’hCG est normalement présente chez la femme dans le sang et les urines uniquement lors de la grossesse. Sa présence chez l’homme est signe d’une atteinte tumorale.
  • Dans le cadre d’un dépistage d’une atteinte tumorale chez l’homme, le test doit être associé au dosage de la chaine béta libre.

(Source : Le guide des examens biologiques 2008 – SFBC)

Valeurs usuelles

  • Femmes non enceintes : < 1 UI/L (IC = 97.5%)
  • Femmes postménopausées : < 7 UI/L (IC = 95%)
  • Hommes : < 2 UI/L (IC = 95%)La détermination quantitative in vitro de la gonadotrophine chorionique humaine (hCG) et de sa sous-unité β peut varier selon le test pratiqué. Les taux d’hCG d’un patient obtenus à partir de différentes méthodes ne peuvent être comparés, ceci pouvant conduire à des erreurs d’interprétation médicale.

(Souce : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Cortisol
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) 

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Le taux sérique normal varie selon le nycthémère. Les concentrations maximales sont atteintes le matin et diminuent au cours de la journée pour atteindre le soir un niveau correspondant à environ la moitié du taux mesuré le matin.

Il est donc impératif de connaître l’heure du prélèvement sanguin.

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Le prélèvement doit s’effectuer idéalement à 8h et à 16h.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Les principaux effets physiologiques du cortisol sont, d’une part, l’augmentation de la concentration du glucose sanguin (augmentation de la néoglucogénèse, action catabolique), d’autre part, une action anti-inflammatoire et immuno-dépressive.
  • La synthèse et la sécrétion du cortisol par les surrénales sont réglées par une rétroaction négative au niveau de l’axe hypothlamo-hypophyso-cortico-surrénalien.
  • Si le taux de cortisol dans le sang est bas, l’hypothalamus sécrète l’hormone de libération de la corticotrophine (CRH) qui stimule la libération de l’adrénocorticotrophine (ACTH) par l’hypophyse. Celle-ci induit à son tour la synthèse et la sécrétion corticosurrénalienne du cortisol. Le cortisol, en réponse, agit par rétroaction négative sur l’hypophyse et l’hypothalamus. Par ailleurs, le stress entraîne une augmentation de la production de cortisol.
  • La cortisolémie permet de reconnaître une hypersécrétion pathologique de cortisol (syndrome de Cushing, par ex.) ou un hypocortisolisme (maladie d’Addison, par ex.). Elle permet également de surveiller les effets de nombreuses approches diagnostiques ou de mesures thérapeutiques (test à la dexaméthasone lors de syndrome de Cushing, hormonothérapie substitutive lors de maladie d’Addison, par ex.).

(Source : Fiche technique)

Valeurs usuelles

  • 06h00 – 10h00 : 166 à 507 nmol/l
  • 16h00 – 20h00 : 74 à 291 nmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Folates (Acide Folique - Vitamine B9)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) 

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’immunologie.

Préparation du patient

A jeun requis.

Acheminement

Délais : < 3 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Les anémies nutritionnelles et macrocytaires peuvent être dues à une carence en acide folique. La carence peut résulter d’un régime dépourvu de fruits crus, de légumes ou autres aliments riches en acide folique et se rencontre chez les alcooliques, les toxicomanes, les personnes âgées, les personnes de milieux sociaux défavorisés, etc.
  • Par ailleurs, un taux sérique faible d’acide folique au cours de la grossesse a été associé à des malformations du tube neural du foetus.
  • La carence alimentaire et la malabsorption sont les causes principales des déficits en acide folique.
  • L’acide folique est nécessaire pour un métabolisme normal, la synthèse de l’ADN et la régénération des globules rouges.
  • En l’absence de traitement, les carences évoluent en anémie mégaloblastique.
  • Comme l’anémie mégaloblastique peut également être due à une carence en vitamine B12, il est recommandé d’effectuer un dosage de la vitamine B12 parallèlement à celui de l’acide folique pour déterminer l’étiologie de l’anémie.

Valeurs usuelles

4,6 – 34,8 ng/ml       10.4 –78.9 nmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

FSH (Hormone Folliculo-Stimulante)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) 

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 48 h après prélèvement.

Indications

  • Hormone hypophysaire, la FSH (hormone folliculo-stimulante), comme la LH (hormone lutéinisante) appartient à la famille des gonadotrophines.
  • Ces deux hormones agissent conjointement sur les fonctions gonadiques (ovaires et testicules) et sur la croissance.
  • Chez la femme, les gonadotrophines agissent au niveau de l’axe hypothalamo-hypophysaire et des ovaires sur la régulation et le contrôle du cycle menstruel.
  • Dans les ovaires, la FSH et la LH stimulent la croissance et la maturation des follicules qui sont le lieu de synthèse des estrogènes.
  • La concentration en FSH atteint un pic au milieu du cycle, bien que moins marqué que pour la LH.
  • Au cours de la ménopause, des concentrations élevées en FSH sont dues à la modification de la fonction ovarienne et à la diminution de la sécrétion des estrogènes.
  • Chez l’homme, la FSH induit la spermatogénèse.
  • La détermination de la FSH est utilisée pour déterminer les causes de dysfonctionnements de l’axe hypothalamo-hypophysaire-gonades.
  • Le dosage associé de la FSH et de la LH est indiqué dans les cas suivants :
    • les maladies congénitales à aberrations chromosomiques,
    • les aménorrhées,
    • les ovaires polykystiques
    • le suivi des ménopauses.
  • Une diminution des taux de gonadotrophines chez l’homme provoque une azoospermie.

(Source : Fiche Technique)

Valeurs usuelles

  • Femmes phase folliculaire : 3,5 – 12,5 UI/l
  • Femmes phase ovulatoire : 4,7 – 21,5 UI/l
  • Femmes phase lutéale : 1,7 – 7,7 UI/l
  • Femmes post ménopause : 26 – 135 UI/l
  • Hommes : 1,5 – 12,4 UI/l

(Source : Fiche Technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

LH (Hormone Lutéinisante)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) 

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement.

Indications

  • Hormone hypophysaire, la FSH (hormone folliculo-stimulante), comme la LH (hormone lutéinisante) appartient à la famille des gonadotrophines.
  • Ces deux hormones agissent conjointement sur les fonctions gonadiques (ovaires et testicules) et sur la croissance.
  • Chez la femme, les gonadotrophines agissent au niveau de l’axe hypothalamo-hypophysaire et des ovaires sur la régulation et le contrôle du cycle menstruel.
  • Dans les ovaires, la FSH et la LH stimulent la croissance et la maturation des follicules qui sont le lieu de synthèse des estrogènes et de la progestérone
  • Le taux de LH atteint un pic au milieu du cycle et induit l’ovulation et la formation du corps jaune, dont le principal produit de sécrétion est la progestérone.
  • La LH stimule la production de testostérone dans les cellules de Leydig.
  • La détermination de la LH est utilisée pour déterminer les causes de dysfonctionnements de l’axe hypothalamo-hypophysaire-gonades.
  • Le dosage associé de la LH et de la FSH est indiqué dans les cas suivants :
    • Maladies congénitales à aberrations chromosomiques (syndrome de Turner,par ex.),
    • Ovaires polykystiques,
    • Aménorrhées,
    • Suivi des ménopauses
    • Présomption de déficience des cellules de Leydig.

(Source : Fiche Technique)

Valeurs usuelles

  • Femmes phase folliculaire : 2,4 – 12,6 UI/l
  • Femmes phase ovulatoire : 14,0 – 95,6 UI/l
  • Femmes phase lutéale : 1,0 – 11,4 UI/l
  • Femmes post ménopause : 7,7 – 58,5 UI/l • Hommes : 1,7 – 8,6 UI/l

(Source : Fiche Technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Parathormone (PTH intacte)
1 Tube EDTA (Violet)

Choix Tube

1 Tube EDTA (Violet)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Plasma non hémolysé

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • La parathormone (PTH) est synthétisée dans les glandes parathyroïdes et sécrétée dans le sang.
  • La PTH est responsable, avec la vitamine D et la calcitonine, de la mobilisation dans le sang du calcium et des phosphates d’origine osseuse, de l’absorption intestinale du calcium ainsi que de l’élimination des phosphates dans le rein.
  • La constance du taux de calcium dans le sérum résulte d’une interaction de la PTH et de la calcitonine. Des concentrations élevées en calcium inhibent l’excrétion de PTH, des concentrations faibles la stimulent.
  • Toute modification dans la sécrétion de la PTH entraîne une augmentation (hypercalcémie) ou une diminution (hypocalcémie) anormales du taux de calcium dans le sérum qui est à l’origine de dysfonctionnements des glandes parathyroïdes.
  • L’hyperfonctionnement des glandes parathyroïdes (hyperparathyroïdie) résulte en une sécrétion accrue de PTH et peut être primaire (dû généralement à un adénome parathyroïdien) ou secondaire à d’autres affections (dues, par exemple, à une carence en vitamine D).

Valeurs usuelles

15 – 65 pg/ml     1,6 – 6,9 pmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Progestérone
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 48 h après prélèvement.

Indications

  • La progestérone est une hormone stéroïdienne d’un poids moléculaire d’env. 314,5 daltons.
  • La progestérone est synthétisée essentiellement dans le corps jaune et le placenta.
  • Le taux de progestérone est en corrélation avec le développement et la dégradation du corps jaune. A peine détectable dans la phase folliculaire du cycle menstruel, le taux de progestérone augmente le jour qui précède l’ovulation pour voir sa synthèse s’accélérer pendant la phase lutéale.
  • La progestérone provoque une transformation glandulaire dans la muqueuse utérine (phase de sécrétion) et prépare ainsi la nidation intra-utérine éventuelle d’un oeuf fécondé.
  • Lors de la grossesse, la progestérone empêche la contraction du muscle utérin. Elle stimule, conjointement avec les oestrogènes, le développement des seins et la capacité de sécrétion des alvéoles mammaires.
  • Le dosage de la progestérone est utilisé comme paramètre “fertilité” pour déterminer la période de l’ovulation et la phase lutéale.

(Source : Fiche Technique)

Valeurs usuelles

  • Femmes phase folliculaire : < 0,1 – 0,2 ng/ml
  • Femmes phase ovulatoire :  0,1 – 4,1 ng/ml
  • Femmes phase lutéale : 4,1 – 14,5 ng/ml
  • Femmes post ménopause : < 0,1 – 0,1 ng/ml
  • Hommes : < 0,1 – 0,2 ng/ml

(Source : Fiche Technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Prolactine
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

  • Le taux de prolactine dépend de l’heure de la prise de sang, la sécrétion de prolactine étant pulsatile et variable au cours du nycthémère.
  • Idéalement le prélèvement doit être réalisé entre 8h et 10h le matin (à jeun) de préférence en phase folliculaire (éviter la période péri-ovulatoire)

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • La prolactine est une hormone synthétisée dans l’antéhypophyse.
  • Sa sécrétion se fait de façon pulsatile.
  • L’organe cible de la prolactine est la glande mammaire dont elle influence la nature et le développement.
  • Des concentrations élevées en prolactine ont un effet inhibiteur sur la genèse stéroïdienne des ovaires, la production de gonadotrophine hypophysaire et sa sécrétion.
  • Influencé, pendant la grossesse, par l’augmentation de la production d’estrogènes et de progestérone, le taux de prolactine augmente et induit, par son effet stimulant sur les glandes mammaires, la lactation post partum.
  • L’hyperprolactinémie (chez l’homme et la femme) est une cause de l’hypofertilité.
  • Le dosage de la prolactine s’utilise dans le diagnostic de l’anovulation, de l’aménorrhée-galactorrhée, de la gynécomastie et de l’azoospermie.
  • Il est également utile dans les cas de présomption de cancer du sein ou de tumeur hypophysaire.

(Source : Fiche Technique)

Valeurs usuelles

  • Femmes : 4,8 – 23,3 ng/ml
  • Hommes : 4,0 – 15,2 ng/ml
  • En l’absence de signes cliniques associés, il est recommandé de contrôler toute hyperprolactinémie sur un second prélèvement

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

T3 libre (Triiodothyronine libre - FT3)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La triiodothyronine (T3) et la tétraiodothyronine (T4) sont les hormones synthétisées par la thyroïde à partir de l’iode circulante sous le contrôle d\\\\’une hormone hypophysaire, la TSH.
  • T4 et T3 circulent sous formes liées à des protéines de transport, la plus affine étant la TBG (Thyroxine Binding Globuline). Seules les hormones libres sont actives, elles exercent un rétrocontrôle négatif sur l’axe hypothalamo-hypophysaire.
  • Dans les conditions physiologiques normales, la T3 représente approximativement 5 % des hormones thyroïdiennes dans le plasma. Elle résulte de la condensation d’une molécule de monoiodotyrosine et d’une molécule de diiodotyrosine. La T3 est produite en grande quantité par la conversion de la T4 en dehors de la glande thyroïde (désiodase périphérique).
  • Son activité métabolique est plus importante que celle de la T4. La T3 libre (hormone « active ») constitue seulement 0,25 % de la T3 totale circulante.

(Source : Le guide des examens biologiques SFBC 2008)

Valeurs usuelles

  • 0j à 6j :   1,7 à 6.3 ng/l    2,7 à 9,7 pmol/l
  • 6j à 3m :   2,0 à 6,0 ng/l    3,0 à 9,3 pmol/l
  • 3m à 1a :    2,1 à 5,8 ng/l    3,3 à 9,0 pmol/l
  • 1a à 6a :     2,4 à 5,5 ng/l    3,7 à 8,5 pmol/l
  • 6a à 11a :    2,5 à 5,2 ng/l    3,9 à 8,0 pmol/l
  • 11a à 20a :     2,6 à 5,0 ng/l    3,9 à 7,7 pmol/l
  • 20a à 120a :    2,0 à 4,4 ng/l    3,1 à 6,8 pmol/l

(Source : Reference Intervals for Children and Adults Elecsys Thyroid Tests – Roche 2009)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

T4 libre (Thyroxine libre - FT4)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La triiodothyronine (T3) et la tétraiodothyronine (T4) sont les hormones synthétisées par la thyroïde à partir de l’iode circulante sous le contrôle d’une hormone hypophysaire, la TSH.
  • T4 et T3 circulent sous formes liées à des protéines de transport, la plus affine étant la TBG (Thyroxine Binding Globuline). Seules les hormones libres sont actives, elles exercent un rétrocontrôle négatif sur l’axe hypothalamo-hypophysaire.
  • La T4 libre est la principale hormone thyroïdienne ; elle résulte de la condensation de deux molécules de diiodotyrosine.
  • La concentration de T4 libre est une meilleure indication de l’état thyroïdien (non influencée par la variation des protéines de transport par rapport au taux de T4 totale).

(Source : Le guide des examens biologiques SFBC 2008)

Valeurs usuelles

  • 0j à 6j 8,5 à 24,9 ng/l      11,0 à 32,0 pmol/l
  • 6j à 3m 8,9 à 22,0 ng/l      11,5 à 28,3 pmol/l
  • 3m à 1a 9,2 à 19,9 ng/l      11,9 à 25,6 pmol/l
  • 1a à 6a 9,6 à 17,7 ng/l      12,3 à 22,8 pmol/l
  • 6a à 11a 9,7 à 16,7 ng/l      12,5 à 21,5 pmol/l
  • 11a à 20a 9,8 à 16,3 ng/l      12,6 à 21 pmol/l
  • 20a à 120a 9,3 à 17,0 ng/l       12,0 à 22,0 pmol/l

(Source : Reference Intervals for Children and Adults Elecsys Thyroid Tests – Roche 2009)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Test au Synacthène
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Toujours suivre la prescription pour la saisie du dossier. En absence d’indication, il faut doser le cortisol sur tous les temps.

Réaliser le dosage de cortisol T0
Injecter la dose prévue de Synacthène (IM ou IV de préférence)
Réaliser le dosage de cortisol T30 mn si demandé
Réaliser le dosage de cortisol T60 mn dans tous les cas

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale – Test à réaliser le matin sur RdV à 8h.

Le patient doit se procurer le Synacthène en pharmacie

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • L’objectif du test est de stimuler l’activité sécrétoire de la corticosurrénale soit dans le but de quantifier la réponse cortisolique à l’ACTH, soit pour dépister une anomalie de la biosynthèse du cortisol par le dosage de ses précurseurs avant et après stimulation.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

TSH
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • Hormone hypophysaire qui, par son action sur la thyroïde, joue un rôle essentiel dans le maintien des taux normaux circulants des hormones thyroïdiennes T4 et T3. Le taux de TSH est régulé par un rétrocontrôle négatif des hormones T4 et T3 et par l’hormone hypothalamique TRH (Thyreotropine Releasing Hormone).
  • Intérêt dans le :
    • Diagnostic d’un dysfonctionnement thyroïdien.
    • Suivi des traitements de substitution et freination.
    • Dépistage de l’hypothyroïdie du nouveau-né, au 3e jour de vie.

(Source : Le guide des examens biologiques SFBC 2008)

Valeurs usuelles

  • 0j à 6j 0,70 à 15,20 mUI/l
  • 6j à 3m 0,72 à 11,00 mUI/l
  • 3m à 1a 0,73 à 8,35 mUI/l
  • 1a à 6a 0,70 à 5,97 mUI/l
  • 6a à 11a 0,60 à 4,84 mUI/l
  • 11a à 20a 0,51 à 4,30 mUI/l
  • 20a à 120a 0,27 à 4,20 mUI/l

(Source : Reference Intervals for Children and Adults Elecsys Thyroid Tests)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Vitamine B12
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

A jeun requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : NON.

Indications

  • Les anémies nutritionnelles et macrocytaires peuvent être dues à une carence en vitamine B12. Cette carence peut résulter de régimes dépourvus de viande et de produits bactériens, de l’alcoolisme ou de troubles structurels/fonctionnels des processus de digestion ou d’absorption (formes d’anémie pernicieuse).
  • La malabsorption est la principale cause de cette carence et peut être due à une insuffisance pancréatique, une atrophie gastrique ou une gastrectomie, des lésions intestinales, une perte des protéines de liaison de la vitamine B12 dans l’intestin (facteur intrinsèque), la production d’auto anticorps anti-facteur intrinsèque ou des causes liées.
  • Cette vitamine est nécessaire pour un métabolisme normal, la synthèse de l’ADN et la régénération des globules rouges.
  • Les carences en vitamine B12 non traitées conduisent à l’anémie mégaloblastique et provoquent une
    dégénérescence irréversible du système nerveux central.
  • Les dosages de vitamine B12 et d’acide folique présentent un intérêt diagnostic pour le dépistage de carences en vitamine B12 ou en acide folique, en particulier dans le cadre du diagnostic différentiel de l’anémie mégaloblastique.

Valeurs usuelles

197 – 771 pg/ml    145 – 569 pmol/l

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Vitamine D (25-hydroxy-vitamine D)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de biochimie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 8h après prélèvement.

Indications

  • La vitamine D est une hormone précurseur liposoluble synthétisée dans le derme sous l’action des rayons solaires. La vitamine D est biologiquement inerte et doit subir deux hydroxylations successives dans le foie et les reins pour devenir la 1,25-dihydroxyvitamine D biologiquement active.
  • Les deux formes principales de vitamine D sont la vitamine D3 (cholécalciférol) et la vitamine D2 (ergocalciférol). Contrairement à la vitamine D3, la vitamine D2 n’est pas produite par l’organisme mais apportée par l’alimentation ou par supplémentation nutritionnelle.
  • La vitamine D est responsable, avec la PTH et la calcitonine, de la mobilisation dans le sang du calcium et des phosphates d’origine osseuse, de l’absorption intestinale du calcium ainsi que de l’élimination des phosphates dans le rein.
  • Le code 25OHR ne peut être utilisé que dans les cas suivants :(rachitisme, ostéomalacie, post transplantation rénale, pré et post chirurgie de l’obésité, chutes répétées, prise de médicaments nécessitant un dosage de vitamine D).

Valeurs usuelles

Concentrations souhaitables : sup à 30 ng/ml

(Source : Fiche technique) 

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

25OHD  – Dosage non remboursé

25OHR – Dosage remboursé

Oestradiol (O2 - E2)
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) 

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’hormonologie – sérologie – marqueurs – vitamines..

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Ajout possible de l’analyse : OUI – 48 h après prélèvement.

Indications

  • L’estrogène biologiquement le plus actif est le 17β-estradiol. Il s’agit d’une hormone stéroïdienne d’un poids moléculaire de 272 Da.
  • Les estrogènes sont principalement synthétisés dans l’ovaire (follicule, corps jaune), mais également en faible quantité dans les cellules interstitielles de Leydig des testicules.
  • Lors de la grossesse, les estrogènes sont principalement synthétisés dans le placenta.
  • Environ 98 % de l’estradiol est lié à des protéines de transport (SHBG = Sex hormone binding globulin).
  • Au cours du cycle menstruel, la sécrétion d’estrogènes se fait en deux phases.
  • Le dosage de l’estradiol est utilisé :
    • Pour déterminer les causes des troubles de la fertilité au niveau de l’axe hypothalamo-hypophysaire gonadotrope,
    • En cas de gynécomastie,
    • En cas de de tumeurs de l’ovaire ou des testicules produisant des estrogènes
    • En cas de cas d’hyperplasie du cortex.
    • Pour le suivi de traitements de l’infertilité féminine
    • Pour déterminer le moment de l’ovulation dans le cadre d’une fécondation in vitro (FIV).

(Source : Fiche Technique)

Valeurs usuelles

  • Femmes phase folliculaire : 30,9 – 90,4 pg/ml
  • Femmes phase ovulatoire : 60,4 – 533 pg/ml
  • Femmes phase lutéale : 60,4 – 232 pg/ml
  • Femmes postménopause : < 5,0 – 138 pg/ml
  • Hommes : 11,3 – 43,2 pg/ml

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Sérologie
Covid 19 IgG & IgM
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement. 

Indications

  • Les personnes infectées peuvent présenter des symptômes du type toux , fièvre, fatigue, production d’expectoration, perte d’odorat et essoufflement…..Le spectre de l’infection symptomatique varie de léger à critique, la plupart des cas n’étant pas graves. Le diagnostic définitif du COVID 19 se fait par PCR (écouvillonnage nasopharyngé ou aspiration bronchique).
  • Les analyses sérologiques peuvent contribuer à identifier les personnes exposées au virus et à évaluer l’ampleur de l’exposition d’une population.
  • Une séroconversion a été observé dès 10 à 13 jours après l’apparition des symptômes pour les immunoglobulines M (IgM) et dès 12 à 14 jours pour les IgG. La séroconversion est maximale à 2-3 semaines pour les IgM et 3 à 6 semaines pour les IgG.
  • Un résultat négatif n’exclut pas complètement la possibilité d’une infection par le SARS-COV-2. Un prélèvement réalisé à une phase précoce (pré séroconversion) de la maladie peut donner des résultats négatifs.
  • Par conséquent, ce test ne peut pas être utilisé pour diagnostiquer une infection aiguë.

Valeurs usuelles

  • Test Négatif : <1
  • Test Positif : ≥1

(Source : Fiche technique) 

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Cytomégalovirus IgG & IgM (CMV)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement.

Indications

  • Le cytomégalovirus est un virus de la famille des Herpesviridae.
  • Après la primo-infection, le CMV persiste chez l’hôte à l’état latent avec des réactivations occasionnelles et des infections récurrentes.
  • L’infection se transmet par contact intime avec des excrétions infectées : salive, urine, excrétions cervicales et vaginales, sperme, lait maternel et sang.
  • Les infections à CMV sont habituellement bénignes et asymptomatiques.
  • Néanmoins, une primo-infection à CMV contractée au cours de la grossesse comporte un haut risque de transmission intra-utérine et peut conduire à des lésions fœtales, un retard de croissance et un retard mental, une affection hépatique et des anomalies du SCN.
  • Les infections asymptomatiques à la naissance peuvent conduire, à long terme, à des séquelles auditives ou un handicap mental.

Valeurs usuelles

  • IgG Négatives : < 0.5 U/ml
  • IgG Equivoques : ≥ 0.5 à < 1 UI/ml
  • IgG Positives : ≥ 1 UI/ml

 

  • IgM Négatives : < 0.7
  • IgM Equivoques : ≥ 0.7 à < 1
  • IgM Positives : ≥ 1

Les résultats obtenus avec les tests Roche CMV IgG & CMV IgM ne sont pas interchangeables avec les résultats obtenus avec les tests d’autres fabricants.

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Hépatite B - Anticorps anti HBc (ACHBc)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA.

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement sur prescription médicale.

Indications

  • Le virus de l’hépatite B est un virus enveloppé à ADN. L’infection par le VHB peut évoluer vers une hépatite B chronique puis une cirrhose pouvant aboutir au développement d’un carcinome hépatocellulaire.
  • En cas d’infection par le virus de l’hépatite B, des anticorps dirigés contre l’antigène HBc se forment et peuvent persister indéfiniment.
  • Les anticorps anti-HBc apparaissent rapidement après l’infection par le virus de l’hépatite B et peuvent être détectés dans le sérum peu après l’apparition de l’antigène HBs.
  • Les anticorps anti-HBc persistent après guérison d’une infection à VHB comme en cas de statut de porteur chronique. Ils témoignent donc de la présence d’une infection par le virus de l’hépatite B ou d’une infection ancienne (guérie).

Valeurs usuelles

  • Indice > 1,0 : Absence d’anticorps
  • Indice ≤ 1,0 : Présence d’anticorps

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Hépatite B - Anticorps anti HBs (ACHBs)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA.

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement sur prescription médicale.

Indications

  • Le virus de l’hépatite B est un virus enveloppé à ADN. L’infection par le VHB peut évoluer vers une hépatite B chronique puis une cirrhose pouvant aboutir au développement d’un carcinome hépatocellulaire.
  • Les anticorps anti-HBs sont des anticorps spécifiques, généralement de type IgG, dirigés contre l’antigène de surface de l’hépatite B.
  • Les anticorps anti-HBs peuvent se former après une hépatite B ou après vaccination contre l’hépatite B.
  • Dans le cadre de la vaccination contre l’hépatite B, les tests anti-HBs permettent de vérifier la nécessité de la vaccination et de s’assurer de son succès.

Valeurs usuelles

  • < 10 UI/l : Absence d’anticorps
  • 10 UI/l : Présence d’anticorps

(Source : Fiche technique) 

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Hépatite B - Antigène HBs (AgHBs)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA.

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement sur prescription médicale.

Indications

  • Le virus de l’hépatite B est un virus enveloppé à ADN. L’infection par le VHB peut évoluer vers une hépatite B chronique puis une cirrhose pouvant aboutir au développement d’un carcinome hépatocellulaire.
  • La détection de l’Ag HBs dans le sérum ou le plasma humain témoigne d’une infection par le virus de l’hépatite B.
  • L’Ag HBs est le premier marqueur immunologique et est généralement présent plusieurs jours, voire plusieurs semaines, avant l’apparition des premiers symptômes cliniques.
  • L’Ag HBs est détectable chez les patients atteints d’hépatite aiguë ou chronique.

Valeurs usuelles

  • Les échantillons positifs doivent être confirmés par un test de neutralisation (Test de confirmation Elecsys HBsAg).
  • Certains mutants peuvent mettre en défaut les tests de diagnostic de l’Ag HBs.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Hépatite C - Sérologie de dépistage (HCV,VHC)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA.

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement sur prescription médicale..

Indications

  • Le virus de l’hépatite C est un virus enveloppé à ARN monobrin de polarité positive appartenant à la famille des Flaviviridae.
  • Au moins 11 génotypes génétiquement différents ont été décrits dans le monde, de même que de multiples sous-types et variants très apparentés.
  • L’infection par l’un ou l’autre de ces génotypes peut jouer un rôle dans la gravité de la maladie et dans la réponse aux antiviraux.
  • L’infection par le VHC évolue fréquemment vers une hépatite C chronique puis une cirrhose pouvant aboutir au développement d’un carcinome hépatocellulaire.
  • Le virus de l’hépatite C est essentiellement transmis par le sang ou les produits sanguins contaminés et, dans une moindre mesure, par des sécrétions corporelles.

Valeurs usuelles

  • La détection d’anticorps anti-VHC indique la présence d’une infection en cours ou révolue mais ne permet pas de différencier entre infection aiguë, chronique ou révolue. En cas de suspicion d’hépatite C, la détermination de l’ARN viral peut mettre en évidence une infection par le VHC.
  • Le test Elecsys Anti-HCV est un test de troisième génération qui utilise les protéines NS3 et NS4 pour la détermination des anticorps anti-VHC.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Rubéole IgG
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement.

Indications

  • Le virus de la rubéole est l’agent étiologique de la rubéole, maladie infantile courante et bénigne caractérisée par une éruption cutanée.
  • L’infection contractée après la naissance ne donne que rarement lieu à des complications.
  • En revanche, la rubéole peut être dangereuse si le virus est contracté par la femme enceinte au cours du premier trimestre de la grossesse.
  • Le virus de la rubéole peut contaminer le fœtus via le placenta et être à l’origine du syndrome de rubéole congénitale (SRC).

Valeurs usuelles

  • IgG Négatives : < 10 UI/ml
  • IgG Positives : ≥ 10 UI/ml
  • Les résultats obtenus avec le test Roche Rubella IgG. ne sont pas interchangeables avec les résultats obtenus avec les tests d’autres fabricants.

(Source : Fiche Technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Sérodiagnostic de la Tréponématose (Syphilis, BW)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI 

Indications

  • La syphilis est une infection systémique bactérienne sexuellement transmissible due à Treponema pallidum.
  • L’histoire naturelle de la maladie s’étend sur plusieurs années, et fait se succéder des phases bien distinctes : incubation, phases primaire, secondaire et tertiaire, elles-mêmes entrecoupées de phases de latence.
  • Toutes les phases ne sont pas obligatoires : c’est le cas des phases secondaire et tertiaire.
  • Leur durée et leur expression clinique sont très variables d’un individu à l’autre, faisant de la syphilis une maladie difficile à diagnostiquer.
  • On distingue la syphilis précoce (phases primaire, secondaire et syphilis latente de moins d’un an) et la syphilis tardive (syphilis latente de plus d’un an et phase tertiaire).
  • En cas de traitement, le patient peut être de nouveau contaminé et entrer dans un nouveau cycle de la maladie car il n’existe pas d’immunité acquise durable. La maladie présente des caractéristiques cliniques propres à rendre son dépistage pertinent.

(Source : ANAES 2007)

Valeurs usuelles

La syphilis est une infection hautement contagieuse avec une transmission essentiellement sexuelle à partir d’un chancre génital, anal, buccal ou de lésions muqueuses.

Une transmission au fœtus pendant la grossesse est possible ainsi qu’à l’accouchement.

L’incubation est de 21 jours en moyenne. La bactérie responsable de cette maladie est Treponema pallidum.

Le diagnostic biologique repose dans un premier temps sur un Test Tréponèmique (TT) détectant les IgG et les IgM par méthode immunoenzymatique.

En cas de positivité, un Test Non Tréponèmique (TNT) quantitatif doit être effectué.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Toxoplasmose IgG & IgM
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA.

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement.

Indications

  • La toxoplasmose est une infection courante provoquée par le parasite protozoaire Toxoplasma gondii.
  • L’infection est principalement contractée par ingestion d’aliments ou d’eau contaminés par des ovocytes mûrs se trouvant dans les fèces de chat ou bien par de la viande insuffisamment cuite contenant des kystes tissulaires.
  • La primo-infection aiguë, qui est le plus souvent légère, voire asymptomatique chez les sujets sains, est suivie d’une infection latente qui persiste généralement à vie.
  • Une primo-infection toxoplasmique de la mère survenant au cours de la grossesse peut provoquer de graves lésions chez le foetus.

Valeurs usuelles

  • IgG Négatives : < 1 UI/ml
  • IgG Equivoques : ≥ 1 à < 30 UI/ml
  • IgG Positives : ≥ 30 UI/ml

 

  • IgM Négatives : < 0.8
  • IgM Equivoques : ≥ 0.8 à < 1
  • IgM Positives : ≥ 1

Les résultats obtenus avec le test Roche Toxo IgG et ne sont pas interchangeables avec les résultats obtenus avec les tests d’autres fabricants. En cas d’IgG équivoques ou d’IgM positifs, le sérum peut être envoyé pour expertise.

(Source : Fiche technique)

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

VIH 1&2 - Sérologie de dépistage (Sida, HIV)
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens de sérologie virale bactérienne et parasitaire.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA.

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72h après prélèvement sur prescription médicale..

Indications

  • Le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), l’agent étiologique du syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA), appartient à la famille des rétrovirus.
  • Le VIH se transmet par le sang ou les dérivés sanguins contaminés, par rapport sexuel ou par contamination d’une mère à son enfant, avant, pendant ou après la naissance.

Valeurs usuelles

  • Les anticorps dirigés contre les protéines du VIH indiquant la présence d’une infection à VIH sont généralement détectables dans le sérum de 6 à 12 semaines après l’infection.
  • L’antigénémie est transitoire, apparait 2 à 5 semaines après le contage et disparait dans les semaines qui suivent la formation des premiers anticorps spécifiques.
  • Le test utilisé est un test VIH de 4e génération, pour lequel les anticorps anti-VIH et l’Ag p24 peuvent être détectés simultanément.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Marqueurs tumoraux
ACE Antigène Carcino-Embryonnaire
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’immunologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 12 h après prélèvement. 

Indications

  • Les concentrations en ACE sont fréquemment élevées lors de cancer colorectal.
  • Des concentrations moyennement élevées (rarement > 10 ng/mL) sont trouvées chez 20 à 50 % des patients présentant des affections de l’intestin, du pancréas, du foie et du poumon (cirrhose du foie, hépatite chronique, pancréatite, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, emphysème, par ex.).
  • Les taux d’ACE sont également élévés chez les fumeurs.
  • L’indication principale du dosage de l’ACE est le suivi thérapeutique des carcinomes colorectaux.
  • Le dosage de l’ACE n’est pas recommandé pour le dépistage systématique de cancers au sein de la population générale.
  • Des concentrations en ACE situées dans le domaine de référence n’excluent pas la présence d’une affection maligne.

Valeurs usuelles

Inf. à 5 ng/ml

(Source : Fiche technique)

Les taux d’ ACE d’un patient obtenus à partir de différentes méthodes ne peuvent être comparés, ceci pouvant conduire à des erreurs d’interprétation médicale.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

CA 125
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’immunologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement. 

Indications

  • Le CA 125 est présent en grande quantité dans les tumeurs épithéliales non mucineuses de l’ovaire et est mis en évidence dans le sérum.
  • Le CA 125 n’apparaît pas sur l’épithélium de surface de l’ovaire sain (adulte ou foetal)
  • Des taux élevés ont été parfois trouvés lors de pathologies gynécologiques bénignes telles que
    • les kystes ovariens,
    • les métaplasies ovariennes,
    • les endométrioses,
    • les fibromes
    • les inflammations du col utérin.
  • Le taux de CA 125 peut être légèrement élevé en début de grossesse mais également lors d’hépatite ou de pancréatite aiguë ou chronique, d’affections gastro-intestinales bénignes, d’insuffisance rénale, de maladie auto-immune, etc.
  • Une nette augmentation du taux de CA 125 a été observée lors de maladies bénignes du foie telles que la cirrhose ou l’hépatite. Des taux très élevés se rencontrent lors de maladies bénignes ou malignes souvent associées à de l’ascite.
  • Bien que les taux de CA 125 les plus élevés aient été mesurés chez des patientes présentant un cancer ovarien, ils peuvent également être considérablement augmentés en cas de tumeurs malignes del’endomètre, du sein, du tractus gastro-intestinal ou d’autres formes de cancer.
  • Bien que relativement peu spécifique, le CA 125 est actuellement le marqueur tumoral le plus utile pour le suivi thérapeutique et le contrôle de l’évolution du cancer séreux de l’ovaire.

Valeurs usuelles

95 % percentile : Inf. à 35 U/ml

(Source : Fiche technique)

Les taux de CA 125 obtenus à partir de différentes méthodes ne peuvent être comparés, ceci pouvant conduire à des erreurs d’interprétation médicale.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☐ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☐ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

CA 15-3
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’immunologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement. 

Indications

  • Parallèlement à d’autres procédures cliniques et diagnostiques, la surveillance régulière des taux de CA 15-3 apporte une aide dans :
    • la détection d’une récidive après rémission d’un cancer du sein aux stades II et III,
    • le contrôle de la réponse au traitement chez les patientes atteintes d’un cancer du sein avec métastases.

Valeurs usuelles

  • 97.5 % percentile : inférieur à 28.5 U/ml

(Source : Fiche technique)

  • Les taux de CA 15-3 obtenus à partir de différentes méthodes ne peuvent être comparés, ceci pouvant conduire à des erreurs d’interprétation médicale.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

CA 19-9
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’immunologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement. 

Indications

  • De par sa bonne sensibilité (70-87 %), le test CA 19-9 constitue une aide au diagnostic différentiel et au suivi évolutif des patients atteints de cancer du pancréas.
  • Il n’y a pas de corrélation entre les taux de CA 19-9 et la masse tumorale. Néanmoins, un taux sérique de CA 19-9 supérieur à 10000 U/mL chez un patient indique généralement la présence de métastases.
  • La détermination du CA 19-9 ne peut pas être utilisée pour le dépistage précoce du cancer du pancréas.
  • Pour le cancer hépatobiliaire, la sensibilité du dosage du CA 19-9 est de 50 à 75 %.
  • Pour le cancer gastrique, il est recommandé de doser conjointement le CA 72-4 et l’ACE.
  • Pour le cancer colorectal, le dosage de l’ACE est suffisant.
  • La détermination du taux de CA 19-9 peut s’avérer utile dans les rares cas de cancers non ACE sécrétants.

Valeurs usuelles

  • 97.5 % percentile : Inf. à 34 U/ml

(Source : Fiche technique)

Les taux de CA 19-9 obtenus à partir de différentes méthodes ne peuvent être comparés, ceci pouvant conduire à des erreurs d’interprétation médicale.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

PSA
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’immunologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 4 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement. 

Indications

  • Des taux sériques de PSA élevés reflètent généralement une affection de la prostate.
  • Le PSA étant présent dans les glandes para-urétrales et anales, ainsi que dans le tissu mammaire sain ou cancéreux, on peut trouver, chez la femme, de faibles concentrations sanguines en PSA.
  • On observe également de faibles concentrations en PSA chez les sujets ayant subi une prostatectomie radicale.
  • Le dosage du PSA est essentiellement utile pour le suivi de l’évolution de l’affection et le contrôle de l’efficacité du traitement chez les patients atteints de cancer de la prostate ou les patients sous hormonothérapie.
  • La vitesse de décroissance du taux de PSA au cours du traitement après chirurgie radicale, radiothérapie ou hormonothérapie jusqu’à un taux de PSA non détectable témoigne de l’efficacité du traitement.
  • Une infection ou un traumatisme de la prostate (toucher rectal, cytoscopie, coloscopie, biopsie transurétrale, traitement au laser, test à l’effort, rétention d’urine), peuvent provoquer une élévation plus ou moins importante et prolongée du taux de PSA.

Valeurs usuelles

  • > à 40 ans : Inf. à 4 ng/ml
  • De 40 à 49 ans : Inf à 2.0 ng/ml
  • De 50 à 59 ans : Inf à 3.1 ng/ml
  • De 60 à 69 ans : Inf à 4.1 ng/ml
  • > 70 ans : Inf à 4.4 ng/ml

(Source : Fiche technique)

  • Les taux de PSA d’un patient obtenus à partir de différentes méthodes ne peuvent être comparés, ceci pouvant conduire à des erreurs d’interprétation médicale.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

PSA libre
2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Choix Tube

2 Tubes Secs avec gel séparateur (Jaune)

Prélèvement

Sang veineux – Sang artériel

Echantillon

Sérum

Quantité minimale

1 ml Peut être associé aux autres examens d’immunologie.

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délais : < 2 h – T° ambiante

Conservation au laboratoire

72 heures entre 2 et 8°C

Sérum conservé un an à -20°C conformément à l’annexe 4 du GBEA

Ajout possible de l’analyse : OUI – 72 h après prélèvement. 

Indications

  • Le PSA n’étant pas spécifique du cancer de la prostate, le dosage du PSA n’est pas suffisamment sensible ni spécifique pour en faire un outil idéal de dépistage ou de diagnostic précoce.
  • Produit principalement dans l’épithélium prostatique, le PSA est certes spécifique de la prostate mais des taux augmentés ont également été observés lors d’affections bénignes telles que l’hyperplasie bénigne prostatique (HBP).
  • De nombreuses études ont montré que le pourcentage de PSA libre est nettement plus faible chez les patients présentant un cancer que lors d’affection bénigne ou de prostate normale.
  • Il a été démontré que le rapport PSA libre/PSA total améliore la sensibilité et la spécificité chez les patients présentant des taux de PSA total situés sans la zone de doute de 4-10 ng/mL.

Valeurs usuelles

  • Les taux de PSA libre d’un patient obtenus à partir de différentes méthodes ne peuvent être comparés, ceci pouvant conduire à des erreurs d’interprétation médicale.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Microbiologie
1er jet urinaire
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des lingettes antiseptique

Prélèvement

  • A réaliser au moins 1h après la dernière miction (idéalement au moins 3h)
  • Se laver soigneusement les mains.
  • Faire une toilette soigneuse grâce à la lingette imprégnée de solution antiseptique.
  • Uriner le premier jet (10 mL) dans le flacon, le refermer soigneusement.
  • Uriner ensuite dans les WC.
  • Etiqueter le flacon
  • Remarque : Si écoulement urétral, le prélèvement au niveau du méat doit se faire avant le 1er jet urinaire.
  • Si recherche de mycoplasme ou chlamydiae, analyse à saisir en plus de 1JE5

Echantillon

Urines recueillies en respectant les règles d’asepsie.

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Prélever à distance d’un traitement antibiotique si possible.

Acheminement

Délais : < 2h – T° ambiante

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Examen cytobactériologique des urines

Antigène Légionelle urinaire
1 Flacon Stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

1 Tube acide borique 

Prélèvement

  • Echantillon d’urine
  • Etiqueter le flacon

Echantillon

Urines recueillies sur flacon stérile ou tube d’acide borique.
Possibilité de conserver les urines 14 jours entre 2-8°C.

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Prélever à distance d’un traitement antibiotique si possible.

Acheminement

Délais : < 24h – T° ambiante

Interprétations

Sensibilité : 95%              Spécificité : 95%

Ce test ne détecte pas les infections provoquées par d’autres sérogroupes de L. pneumophila et par d’autres espèces de Legionella.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Détection qualitative de l’antigène de Legionella pneumophila sérogroupe 1 dans les urines de patients présentant des symptômes de pneumonie.

Antigène Pneumocoque urinaire
1 Flacon Stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

1 Tube acide borique 

Prélèvement

  • Echantillon d’urine
  • LCR

Echantillon

Urines recueillies sur flacon stérile ou tube d’acide borique.
Possibilité de conserver les urines 14 jours entre 2-8°C.

Quantité minimale

1 ml

Acheminement

Délais : < 24h – T° ambiante

Interprétations

  • Urines :
    • Sensibilité : 86 %
    • Spécificité : 94 %
  • LCR :
    • Sensibilité : 97 %
    • Spécificité : 99 %

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Détection de l’antigène de Streptococcus pneumoniae dans l’urine en cas de pneumonie et dans le liquide céphalo-rachidien (LCR) en cas de méningite

Examen hors nomenclature : 30€

Cathéter - Electrodes - Pièces opératoires
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des gants à usage unique

Préalable

  • Noter les renseignements suivants sur l’ordonnance :
    • Préciser la localisation anatomique
    • Type de cathéter
    • Heure de prélèvement
    • Traitement antibiotique en cours

Pour les recommandations spécifiques de l’ablation de cathéter ou électrodes, il est possible de se référer au document GRS 04080202 E A Date : 01/09/10 (Pansement de propreté/Ablation du cathéter)

Echantillon

  • Pour les cathéters :
    • Couper les 5 derniers centimètres distaux
    • Transférer dans un flacon stérile à bouchon rouge
    • Envoyer la partie insérée
    • Transférer dans un flacon stérile à bouchon rouge
  • Pour les pièces opératoires : utiliser le flacon stérile à bouchon rouge
  • Pour les valves /fragment d’os au bloc : utiliser un milieu de transport

Acheminement

  • Optimal : < 4 h à t° ambiante
  • Acceptable : ≤ 24 h à 2 à 8 °C
  • Non adapté : > 24 h à 2 à 8 °C

Interprétations

  • Cathéter : Méthode semi quantitative de Cleri simplifiée Brun Buisson : une numération bactérienne supérieure ou égale à 103 UFC/ml est considérée comme significative de colonisation du cathéter.
  • Electrodes, pièces opératoires : stériles

Jour de réalisation – Examen cytobactériologique d’un cathéter – électrode

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Jour de réalisation – Examen cytobactériologique d’une pièce opératoire

J5 à J10 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Coproculture
1 Pot stérile

Choix Matériel

1 Pot stérile

1 Fécalswab (utilisation pour la clinique de la Porte Verte)

Prélèvement

  • Coproculture :
    • Recueillir les selles dès leur émission, en prélever une aliquote du volume d’une noix avec une spatule (la partie muco-purulente ou sanglante doit être privilégiée) et la transférer dans un conteneur hermétique propre à usage unique.
    • Si les selles sont liquides : les recueillir directement dans le flacon stérile fourni par le laboratoire.
    • Si les selles sont molles ou moulées :
      • les recueillir dans un récipient propre
      • A l’aide de la cuillère jetable fournie, prélever à 2 ou 3 endroits différents dans les glaires et zones sanguinolentes s’il y en a et les mettre dans le flacon stérile fourni.
    • Bien visser le flacon
    • Identifier le flacon avec votre nom et prénom si cela n’a pas été fait par le laboratoire. Noter la date et l’heure du recueil.
    • Mettre le flacon dans le sachet fourni
    • Le flacon doit être acheminé au laboratoire dans les plus brefs délais (< 2 heures).
    • Cas particuliers des nourrissons ou personne portant des couches : Transférer immédiatement à l’aide de la spatule le maximum des selles dans le pot stérile, fourni par le laboratoire. Ne pas apporter la couche au laboratoire

Echantillon

Selles

Acheminement

  • Coproculture sans milieu de transport :
    • Optimal : < 2 h à T° ambiante ou < 24 h à 5 +/- 3 °C
    • Acceptable : 24 h à 48 h à 5 +/- 3 °C
    • Non adapté : > 48 h
  • Coproculture avec milieu de transport :
    • Optimal : ≤ 24 h à 5 +/- 3 °C ou T° ambiante
    • Acceptable : 24 h à 48 h à T° ambiante
    • Non adapté : > 48 h

Interprétation

  • Coproculture : Campylobacter, Yersinia, Salmonelles et Shigelles sont systématiquement recherchés
  • Chez un patient diarrhéique, la mise en évidence d\\’une bactérie pathogène (Campylobacter, Yersinia, Salmonelles et Shigelles) dans une coproculture doit être considérée, à priori, comme pathologique.
  • Toutefois, il existe des porteurs sains de Salmonelles (portage biliaire) et toutes les salmonelloses ne doivent pas conduire à la prescription d\\’antibiotique.
  • Par ailleurs, Y. enterocolitica n\\’est pas toujours pathogène (le biotype 1A est considéré comme non pathogène) et l’antibiothérapie des yersinioses doit être restreinte aux patients très symptomatiques ou à risque de septicémie.

Jour de réalisation

J3 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Culot urinaire
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des lingettes antiseptique

Prélèvement chez l’adulte (cas général)

  • Le recueil est fait, si possible, au moins 4 heures après la miction précédente.
  • Se laver soigneusement les mains.
  • Faire une toilette soigneuse grâce à la lingette imprégnée de solution antiseptique.
  • Uriner le premier jet (20ml) dans les WC.
  • Uriner ensuite dans le flacon et le refermer soigneusement.
  • Etiqueter le flacon

Prélèvement par sondage aller retour / ponction sus pubienne

  • Respecter les règles d’asepsie (gants et compresses stériles, champ…).
  • Utiliser le matériel adapté.
  • Recueillir les urines de façon aseptique

Prélèvement sur sonde à demeure (SAD)

  • Le recueil se fera par ponction après désinfection sur le site spécifique du dispositif de sonde.

Echantillon

Urines recueillies en respectant les règles d’asepsie.

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Prélever à distance d’un traitement antibiotique si possible.

Acheminement

  • Optimal : ≤ 2 h à T° ambiante ou ≥ 12 h à 5 +/- 3 °C
  • Acceptable : ≤ 24 h à 5 +/- 3 °C
  • Non adapté : > 24 h

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Examen cytobactériologique des urines

ECBU (Examen cytobactériologique des urines)
1 Flacon Stérile

Choix Matériel

1 Flacon Stérile ou dispositif de recueil urinaire BD

Des lingettes antiseptique

Prélèvement chez l’adulte (cas général)

  • Le recueil est fait, si possible, au moins 4 heures après la miction précédente.
  • Se laver soigneusement les mains.
  • Faire une toilette du méat urinaire soigneuse grâce à la lingette imprégnée de solution antiseptique.
  • Uriner le premier jet (20ml) dans les WC.
  • Uriner ensuite dans le flacon et le refermer soigneusement.
  • Etiqueter le flacon

Prélèvement par sondage aller retour / ponction sus pubienne

  • Respecter les règles d’asepsie (gants et compresses stériles, champ…).
  • Utiliser le matériel adapté.
  • Recueillir les urines de façon aseptique

Prélèvement sur sonde à demeure (SAD)

  • Le recueil se fera par ponction après désinfection sur le site spécifique du dispositif de sonde.

Echantillon

Urines recueillies en respectant les règles d’asepsie.

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Prélever à distance d’un traitement antibiotique si possible.

Acheminement

  • ECBU sans milieu de transport (flacon stérile) :
    • Optimal : ≤ 2h à T° ambiante ou ≤ 12 h à 5 +/- 3°C
    • Acceptable : ≤ 24 h à 5 +/- 3°C
    • Non adapté : > 24 h
  • ECBU avec milieu de transport (tube borate) :
    • Optimal : ≤ 24 h à T° ambiante
    • Acceptable : ≤ 48 h à T° ambiante
    • Non adapté : > 48 h

Utilisation du dispositif de recueil urinaire BD

Une fois les urines recueillies en respectant les règles d’asepsie dans le flacon bleu BD, enlever la protection autocollante et enfoncer le tube Borate dans l’opercule. Celui-ci se remplit tout seul.

N’envoyer au laboratoire que le tube boraté contenant l’urine.

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Examen cytobactériologique des urines

ECBU chez le nourrisson
1 Poche urinaire

Choix Matériel

1 Poche urinaire 

1 Pot Stérile

Des lingettes antiseptique

Prélèvement chez le nourrisson

  • Désinfection soigneuse de la vulve, du prépuce ou du gland avec une lingette antiseptique à renouveler une 2ème fois. Laisser sécher quelques secondes.
  • Détacher et jeter la découpe centrale de la poche et retirer le revêtement qui protège l’adhésif.
  • Appliquer en massant pour garantir une bonne adhérence.
    • Pour les filles, l’ouverture du collecteur doit s’appliquer sur la zone génitale.
  • Pour les garçons, le pénis doit être glissé dans le collecteur.
  • Ne pas dépasser 30 minutes de pose du sac collecteur (recommandations REMIC).
  • Pour enlever la poche soulever un coin et détacher doucement.
  • Pour assurer l’étanchéité coller l’adhésif face contre face et déposé le collecteur dans le pot stérile, ouverture vers le haut.
  • Identifier le pot stérile avec le nom, prénom, date de naissance, date et heure du recueil.
  • Éviter le transfert de l’urine dans un autre flacon.

Echantillon

Urines recueillies en respectant les règles d’asepsie.

Quantité minimale

1 ml

Préparation du patient

Prélever à distance d’un traitement antibiotique si possible.

Acheminement

  • ECBU sans milieu de transport (flacon stérile) :
    • Optimal : ≤ 2h à T° ambiante ou ≤ 12 h à 5 +/- 3°C
    • Acceptable : ≤ 24 h à 5 +/- 3°C
    • Non adapté : > 24 h
  • ECBU avec milieu de transport (tube borate) :
    • Optimal : ≤ 24 h à T° ambiante
    • Acceptable : ≤ 48 h à T° ambiante
    • Non adapté : > 48 h

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Examen cytobactériologique des urines

Gorge, Pharynx
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB 

Des gants à usage unique

1 Abaisse langue

Prélèvement

  • A faire avant toute antibiothérapie
  • Abaisser la langue (non tirée) avec un abaisse langue en bois pour bien voir l’oropharynx et les amygdales
  • Pour les angines érythémateuses et érythématopultacées : écouvillonner les amygdales ou les piliers du voile du palais.
  • Pour les angines ulcéro-nécrotiques : écouvillonner les zones lésées
  • Pour les angines speudo-memebraneuses : écouvillonner la périphérie des fausses membranes
  • Pour la recherche de gonocoque : écouvillonner le pharynx.

Echantillon

Sécrétions pharyngées

Quantité minimale

1 écouvillon

Acheminement

  • Optimal : ≤ 24 h à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 48 h
  • Non adapté : > 48 h

Interprétation

  • Les angines érythémateuses ou éryhématopultacées sont dues à des streptocoques du groupe A, C, G et Arcanobacterium.
  • Les angines ulcéronécrotiques sont liées à l’angine de Vincent (association fuso-spirochétienne)
  • Les angines pseudo-membraneuses sont essentiellement dues à une infection par le virus d’Epstein-Barr. La diphtérie doit être exclue.

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Grippe (test rapide)
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB 

Des gants à usage unique

1 masque

Prélèvement

  • Insérer avec précaution l’écouvillon dans la narine présentant l’écoulement le plus visible ou la narine la plus congestionnée si aucun écoulement n’est visible.
  • Enfoncer l’écouvillon en le tournant délicatement
  • Faire tourner l’écouvillon plusieurs fois contre la paroi nasale puis le retirer lentement de la narine

Echantillon

Sécrétions nasales par écouvillonnage

Quantité minimale

1 écouvillon

Acheminement

Délai : < 24 h à 5 +/- 3 °C ou dès que possible

Interprétation

  • Le test de dépistage de la grippe A et B Alere BinaxNOW® détecte aussi bien la grippe A et B viable que non viable.
  • Les performances du test dépendent de la charge de l’antigène dans l’échantillon et peuvent ne présenter aucune corrélation avec d’autres techniques (PCR plus sensible) réalisée sur le même échantillon.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

HLM (Compte d'Addis)
1 Flacon pour recueil des urines de 24h

Choix Matériel

1 Flacon pour recueil des urines de 24h

Prélèvement

  • Ce recueil s’effectue sur la totalité des urines émises en 3 heures.
  • 3 heures avant le lever habituel :
  • Vider la totalité de la vessie dans les toilettes.
  • Boire un grand verre d’eau.
  • Noter la date et l’heure sur le flacon fourni par le laboratoire
  • Se recoucher et rester allongé au repos pendant 3 heures.
  • 3 heures après (le plus exactement possible) :
  • Uriner dans le flacon fourni par le laboratoire pour recueillir la totalité des urines.
  • Noter l’heure sur le flacon.
  • Identifier le flacon avec votre nom et prénom si cela n\’a pas été fait par le laboratoire.
  • Le flacon doit être acheminé au laboratoire dans les plus brefs délais.
  • Nb : Dans l\’intervalle des trois heures, toutes les urines doivent être récupérées dans le flacon.

Echantillon

La totalité des urines recueillies

Acheminement

Délais : < 2h – T° ambiante

Délais : < 12h – T° 4°C

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Hémocultures
2 Flacons hémoculture

Choix Matériel

2 Flacons hémoculture

Préalable

  • Noter les renseignements suivants sur l’ordonnance (ou bon vert) :
    • Origine du prélèvement (PAC/Périphérie)
    • Heure de prélèvement
    • Température
    • Présence / absence d’antibiothérapie

Prélèvement

  • Faire un repère sur les flacons correspondant au volume de prélèvement recommandé : 8 à 10mL
  • Retirer la capsule des flacons et désinfecter le septum avec l’antiseptique alcoolique. Laisser le tampon de désinfection
    sur les flacons jusqu’au prélèvement.
  • Se frictionner les mains avec une solution hydroalcoolique selon les préconisations du fournisseur
  • Choisir le site de ponction veineuse, poser le garrot propre et désinfecté
  • Repérer la veine
  • Réaliser une antisepsie cutanée large du site de ponction à l’aide d’un antiseptique alcoolique en respectant le temps
    de contact et de séchage préconisés pour le produit.
  • Enfiler des gants à usage unique et réaliser la ponction veineuse à l’aide d’une unité de prélèvement sécurisée
  • Prélever le flacon aérobie en premier, afin de purger la tubulure, puis le flacon anaérobie.
  • Remplir les flacons d’hémoculture avec 8-10 mL de sang par flacon. En cas de prélèvement de tubes associés respecter
    l’ordre de prélèvement des tubes.
  • Prélever 2 à 3 paires par patient, par épisode fébrile et par tranche de 24h.
  • Activer, à la fin du prélèvement, la sécurité du dispositif pour prévenir tout risque d’AES
  • Eliminer l’unité du prélèvement dans le collecteur à objets piquants, coupants, tranchants
  • Agiter les flacons par retournement et les nettoyer
  • Etiqueter les flacons avec l’étiquette du patient et indiquer : date/heure du prélèvement/site (périphérique, PAC…)

Echantillon

Sang total prélevé dans les flacons d’hémoculture.

Quantité minimale

3 ml par flacon chez l’adulte, 1 à 3 ml dans un flacon pédiatrique

Préparation du patient

Prélever à distance d’un traitement antibiotique si possible.

Acheminement

  • Flacon hémoculture BD :
    • Optimal : dès que possible ou < 12 h à T° ambiante
    • Acceptable : ≤ 24 h à T° ambiante
    • Non adapté : > 24 h à T° ambiante

Interprétations

  • Il est généralement recommandé de prélever 2 à 3 paires de flacons d’hémoculture pour les adultes et les
    enfants de plus de 36 kg. En effet, 3 paires de flacons correctement remplis (60 ml) permettent de détecter
    une septicémie dans près de 98% des cas.
  • En cas de suspicion de PAC infecté : Prélever en même temps (moins de 10 minutes d’écart) 2 paires
    d’hémocultures, l’une par ponction veineuse périphérique et l’autre sur le PAC. Si l’hémoculture prélevée
    sur PAC est positive plus de 2 heures avant celle prélevée en périphérie avec la même bactérie, la
    colonisation du PAC est responsable de l’état septique du patient.

Jour de réalisation

J5 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Lavage broncho-alvéolaire (LBA) et prélèvement distal Protégé (PDP)
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Prélèvement effectué lors d’une fibroscopie bronchique par un médecin spécialisé

Echantillon

Prélèvement de lavage broncho-alvéolaire ou prélèvement distal protégé

Quantité minimale

1 ml

Acheminement

  • Optimal : ≤ 2 h à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 24 h à 5 +/- 3 °C
  • Non adapté : > 24 h

Interprétation

  • Une culture avec un seuil de significativité supérieur à 104/ml est fortement contributif pour le LBA et 103 pour le PDP.
  • Les recherches de Legionella, Mycoplasmes, Mycobactéries, Pneumocystis, Aspergillus…ne sont faites que sur demandes explicites.

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Liquide céphalo-rachidien (LCR)
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des gants à usage unique 

Prélèvement

  • Ponction lombaire effectuée par un médecin
  • Le LCR (2 à 5 ml) est recueilli dans 3 tubes stériles numérotés 1, 2 et 3 respectivement pour l’analyse biochimique et microbiologique

Echantillon

LCR

Quantité minimale

1 ml

Acheminement

  • Optimal : sans délai à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 2 h
  • Non adapté : > 2 h

Interprétations

  • L’orientation cytologique et biochimique des LCR se fait en fonction de l’aspect, du nombre de leucocytes, de la formule leucocytaire, de la protéinorachie, de la glycorachie et des signes cliniques.
  • Le LCR normal ne contient pas de micro-organismes vivants.
  • Tout résultat microbiologique positif doit donc être à priori considéré comme témoin d’une infection.
  • Il convient néanmoins d’évaluer la possibilité d’une contamination lors du prélèvement ou lors du processus pré-analytique.

Jour de réalisation

J5 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Liquide de ponction (ascite, pleural, péricardique, articulaire, divers)
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des gants à usage unique

Pour le liquide articulaire seulement : tube héparinate de sodium 

Prélèvement

  • Ponction effectuée par un médecin
  • Le liquide de ponction est recueilli dans un flacon stérile pour l’analyse biochimique et microbiologique.
  • Il est recommandé d’ensemencer des flacons d’hémoculture avec le liquide ponctionné.

Echantillon

Liquide de ponction

Quantité minimale

1 ml

Acheminement

  • Optimal : < 4 h à T° ambiante ou ≤ 12 h à 5 +/- 3°C
  • Acceptable : < 24 h à T° ambiante
  • Non adapté : > 24 h

Interprétations

  • Les cultures sont souvent monomicrobiennes.
  • Pour un liquide d’ascite, une infection est avérée lorsque le nombre de polynucléaires est supérieur à 250/mm3 en valeur absolue.

Jour de réalisation

J5 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Liquide Gastrique
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Liquide gastrique, prélèvements périphériques et/ou placenta

Echantillon

Liquide, tissus

Acheminement

  • Délai : < 2h à T° ambiante

Interprétations

  • Les prélèvements comportent l’analyse bactériologique du liquide gastrique, et habituellement la réalisation de prélèvements superficiels dits périphériques (conduit auditif, externe, narines, bouche, yeux, ombilic, anus).
  • La sensibilité, spécificité et valeur prédictive positive de l’examen du liquide gastrique sont modestes, en revanche sa valeur prédictive négative est bonne.
  • Une culture monomorphe doit faire considérer que la bactérie est potentiellement impliquée dans un processus infectieux, tandis qu’une culture qui met en évidence une flore polymorphe composée de bactéries commensales périnéo-vaginales est plus en faveur d’une colonisation.

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Liquides de Drain
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Les drains sont des dispositifs visant à évacuer les liquides contenus dans des sites anatomiques normalement clos afin de limiter leur caractère compressif ou d’accélérer leur élimination.
  • Le système de drainage comprend le drain fixé à la peau par une suture, une tubulure fixée au drain à une extrémité et au flacon sous vide à l’autre.
  • Ce système collecteur:
    • A une aspiration active. On a alors des drains thoraciques ou pleuraux ou drain de redon. Le laboratoire analyse le liquide recueilli dans le système collecteur.
    • N’a pas d’aspiration. On parle alors de lames, mèches, sac de Mikulicz… Le laboratoire peut analyser du matériel.

Echantillon

Liquide ou matériel

Acheminement

  • Optimal : < 4 h à T° ambiante
  • Acceptable :  5 +/- 3 °C

Interprétations

  • En cas de chirurgie orthopédique septique, les drains peuvent être retirés après 2 cultures négatives.
  • La stérilité de drains maintenus de façon prolongée pour des motifs mécaniques doit être vérifiée périodiquement.

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Norovirus - Rotavirus et Adénovirus
1 Pot stérile

Choix Tube

1 Pot stérile 

Prélèvement

  • Rota et adénovirus : La détection de virus est améliorée par la collecte des échantillons dès l‘apparition des symptômes.
  • Il a été signalé que l‘excrétion maximale du rotavirus et de l‘adénovirus dans les selles des patients atteints de gastro-entérite se produit 3-5 jours et 3-13 jours respectivement après l‘apparition des symptômes.
  • Si les échantillons sont collectés longtemps après l‘apparition des symptômes diarrhéiques, la quantité d‘antigène peut ne pas suffire pour obtenir une réaction positive.

Echantillon

Selles

Acheminement

  • Optimal : dès que possible
  • Acceptable : ≤ 48 h à 2°C à 8 °C / Si > 48 h congelé à – 20°C

Interprétation

Détection et différentiation du Rotavirus /Adenovirus /Norovirus dans les échantillons de selles humaines chez des patients présentant des symptômes de gastro-entérite

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Oeil
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB 

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Recueillir les sécrétions par frottis conjonctival et le pus dans l’angle interne de l’œil avec un écouvillon
  • Noter la présence de port de lentilles de contact.

Echantillon

Sécrétions oculaires

Quantité minimale

1 écouvillon

Acheminement

  • Optimal : ≤ 24 h à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 48 h
  • Non adapté : > 48 h

Interprétation

La flore retrouvée varie en fonction du port ou non de lentilles de contact. Les conjonctivites sont souvent virales chez l’enfant de moins de 6 ans et bactériennes chez l’adulte.

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Plaie, Suppurations cutanées, Escarres
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Matériel

1 Ecouvillon ESWAB ou 1 Flacon stérile

Des gants à usage unique 

Prélèvement

  • Pour les prélèvements superficiels et les plaies anfractueuses profondes, en l’absence de collection
    • Prélèvement du tissu par grattage de la base de l’ulcère au moyen d’une curette ou d’un scalpel stérile;
    • Prélever en frottant avec un écouvillon la périphérie du fond de l’ulcère;
  • Pour les plaies profondes avec collection ou contact osseux : ponction à l’aiguille fine
  • Précisez s’il s’agit d’une morsure

Echantillon

Pus recueilli sur un écouvillon ou dans un flacon stérile

Acheminement

  • Optimal : 24 h à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 48 h
  • Non adapté : > 48 h

Interprétations

  • Les informations cliniques sont essentielles à la poursuite de l’examen : nature et site de la lésion, modalités de prélèvement, contexte global, traitement antibiotique récent éventuel.
  • Seule la confrontation de l’examen microscopique et du résultat de la culture avec la clinique permet une interprétation fiable.
  • Les cultures mixtes (contenant plus de 3 espèces bactériennes) reflètent généralement une contamination, une colonisation ou un transport différé.
  • En revanche les prélèvements de morsure sont souvent poly microbiens.
  • L’isolement de bactérie au niveau des ulcères ou des escarres traduit une colonisation de plaie et non une infection et ne justifie pas une antibiothérapie.
  • L’intérêt des antibiotiques ou des antiseptiques locaux en l’absence de diagnostic d’infection d’escarre n’a pas été démontré.

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Prélèvement d'expectorations (crachats - aspiration bronchique)
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Crachat : Réaliser le prélèvement le matin, au réveil, à jeun si possible, lors d’un effort de toux, aidé si nécessaire d’une kinésithérapie, après avoir réaliser un lavage bucco dentaire avec de l’eau stérile.
    Identifier le flacon avec nom, prénom, date de naissance.
    Acheminer le prélèvement rapidement au laboratoire (dans les 2 heures qui suivent le prélèvement)
  • Prélèvement effectué lors d’une fibroscopie bronchique par un médecin spécialisé

Echantillon

Prélèvement d’expectorations

Quantité minimale

1 ml

Acheminement

  • Optimal : ≤ 2 h à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 24 h à 5 +/- 3 °C
  • Non adapté : > 24 h

Interprétation

  • Seules les expectorations de classes 4 et 5 sont acceptables, les expectorations de classe 5 étant de qualité optimales pour l’examen bactériologique.
  • La confrontation des résultats de l’examen microscopique et des résultats quantitatifs de la culture est primordiale pour l’interprétation correcte de ces prélèvements (seuil de significativité pour une expectoration ≥ 107/ml et pour une aspiration bronchique ≥ 104/mL)

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Prélèvement d’expectorations

Prélèvement urétral
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB ou kit spécial Biomnis (écouvillon + milieu de transport)

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Le patient ne doit pas uriner dans les deux heures précédant le prélèvement et avant toute toilette.
  • Interroger le patient dans le but :
    • De recueillir des renseignements cliniques (antibiothérapie, symptomatologie….)
    • De s’assurer des conditions physiologiques du sujet
  • Observer les lésions et noter leurs aspects
  • Toute lésion visible doit être prélevée

Echantillon

  • Recherche de germes banals, gonocoque :
    • Site de prélèvement : urètre. S’il n’y a pas ou peu d’écoulement, il est possible de recueillir le 1er jet d’urines
    • 1 écouvillons
  • Recherche de chlamydiae :
    • Introduire l’écouvillon dans l’urètre de 3 à 8 mm en effectuant 3 ou 4 rotations pour recueillir le maximum de cellules
    • Kit Biomnis – Décharger et/ou casser les écouvillons dans le milieu de transport

Acheminement

  • Optimal : 24 h à T° ambiante et réfrigéré pour le Gonocoque
  • Acceptable : ≤ 48 h
  • Non adapté : > 48 h

Jour de réalisation

J3 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Prélèvement vaginal (PV)
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB ou kit spécial Biomnis (écouvillon + milieu de transport)

Des gants à usage unique

1 Spéculum à usage unique

Prélèvement

  • Pas de toilette intime, ni traitement local avant le prélèvement (crème, gels, savons…) ainsi que tout rapport sexuel dans les 24 heures précédant l’examen.
  • Eviter le prélèvement pendant la période menstruelle car la flore est modifiée (sauf avis contraire du prescripteur).
  • Le prélèvement doit être réalisé avant ou à distance de tout traitement antibiotique (> 15 jours pour les chlamydiae, > 5 jours pour les germes banaux).
  • Toute lésion visible doit être prélevée

Echantillon

  • Recherche de germes banaux dont gonocoque : au niveau de l’endocol puis du cul de sac vaginal, 1 écouvillon
  • Recherche de mycoplasmes : au niveau de l’endocol puis du cul de sac vaginal : 1 écouvillon
  • Recherche de chlamydiae : au niveau de l’endocol puis du cul de sac vaginal : 1 écouvillon à décharger dans le milieu de transport du kit Biomnis

Acheminement

  • Optimal : 24 h à T° ambiante et réfrigéré pour le Gonocoque
  • Acceptable : ≤ 48 h
  • Non adapté : > 48 h

Interprétation

  • La recherche de streptocoques B est systématiquement réalisée, en revanche un antibiogramme ne sera réalisé qu’en cas de grossesse, ou de culture monomicrobienne avec examen direct positif.

Jour de réalisation

J3 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Prélèvements de mycologie (dermatophytes)
1 Boite de pétri

Choix Tube

1 Boite de pétri

1 Pince à épiler stérile, des ciseaux stériles, une pince coupante stérile, des écouvillons stérile, une cuvette stérile 

Des gants à usage unique

Chaque lésion doit être prélevée séparément avec du matériel stérile 

Prélèvement

  • Rappel : il conviendra de réaliser une fenêtre thérapeutique de 2 mois pour un prélèvement d’ongle lorsqu’il s’agit d’un traitement systémique, d’un traitement local par vernis ou une solution filmogèneou encore pour un traitement per os. Lorsqu’il n’y a eu qu’une application d’une crème antifongique, l’attente peut-être réduite à 15 jours pour tout autre prélèvement.
  • Lésions cutanées :
    • Elles sont grattées à leur périphérie sur le bourrelet inflammatoire avec une curette ou un grattoir
    • Les squames prélevées sont déposées dans un récipient stérile : petite boite de pétri => bien fermer la boite avec du sparadrap
  • Folliculites (infections du poil) :
    • Prélèvements de poils à la pince à épiler
    • Les déposer dans une boite de pétri
  • Onyxis (infection d’un ou plusieurs ongles) :
    • Couper à la pince les morceaux d’ongles atteints
    • Il est important de prélever à la limite entre la partie malade et la partie saine
    • Racler le lit de l’ongle pour recueillir la poudre nécessaire à l’examen direct
    • En cas d’aspects cliniques différents, prélever séparément les ongles
  • Teignes du cuir chevelu :
    • Prélever les cheveux atteints à la pince à épiler et gratter les croûtes éventuelles

Acheminement

  • Les squames et les cheveux se conservent plusieurs jours à T° ambiante

Jour de réalisation

J21 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

 

Prélèvements de parasitologie
1 Flacon stérile

Choix du tube

1 Flacon stérile 

Prélèvement

  • Recherche de Demodex :
    • Prélever à l’aide d’une pince à épiler quelques cils (les arracher dans leur totalité)
  • Recherche de Sarcoptes scabiei (Gale) :
    • La recherche des sillons se fait au niveau des espaces interdigitaux, et des poignets, des papules péri ombilicales, mamelonnaires (pour la femme), toutes les lésions du gland (chez l’homme) et des régions palmoplantaires chez le petit enfant.
    • Un grattage à la curette, sur 3 à 6 sites, après dépôt d’une goutte d’huile à immersion est nécessaire.
    • L’huile empêche la dispersion des squames et des parasites. Il faut gratter jusqu’au sang pour déloger les parasites.
  • Recherche d’Oxyurose (Enterobius vermicularis) :
    • Test de Graham ou scotch test : appliquer contre les plis radiés de l’anus la face collante d’un ruban adhésif transparent le matin, avant toute toilette locale et toute défécation.
    • Retirer le scotch et l’appliquer bien à plat sur la lame
    • Réaliser 2 lames et les identifier avec le prénom, nom et la date de naissance
  • Recherche de Malassezia ou Pityriasis versicolor :
    • Le grattage des lésions ou à la curette ramène des squames qui sont déposés dans une boite de Pétri
    • Le prélèvement peut aussi se faire avec un ruban de cellophane adhésive transparente à coller sur une lame

Acheminement

  • Dès que possible

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

 

Pus profond, Collection fermée
1 Flacon stérile

Choix Matériel

1 Flacon stérile

Des gants à usage unique 

Prélèvement

  • Après désinfection cutanée soigneuse, ponction de l’abcès sous imagerie ou à la seringue.
  • Transférer le pus dans un flacon stérile le plus rapidement possible si suspicion d’anaérobies
  • Mentionner toute demande spéciale (recherche de champignons, mycobactéries, etc.).
  • Rechercher obligatoirement les chlamydiae pour les pus d’origine pelvienne

Echantillon

Pus recueilli dans un flacon stérile

Acheminement

  • Optimal : 2 h à T° ambiante
  • Acceptable : > 2h-24h à 5 +/- 3°C
  • Non adapté : > 24 h

Interprétations

  • Une confrontation clinico- biologique sera effectuée avant de poursuivre les identifications et les antibiogrammes des germes en cas de culture mixte (>2 germes).

Jour de réalisation

J5 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Recherche de BMR ou BHRe (BLSE, EPC, ERG...)
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB 

1 Pot stérile

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Prélèvement au niveau rectal

Echantillon

Ecouvillons/selles

Quantité minimale

1 écouvillon pour les 3 germes recherchés

Il faut absolument de la matière

Acheminement

  • Optimal : ≤ 24 h à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 48 h
  • Non adapté : > 48 h

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Recherche de Mycoplasmes
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB 

Des gants à usage unique

1 Spéculum à usage unique

Prélèvement

  • Prélèvement endocervicaux, 1°jet d’urine, sperme, urétral

Echantillon

Ecouvillon, urine, sperme

Quantité minimale

1 écouvillon, 500 μl de sperme ou urines

Acheminement

  • Optimal : dès que possible
  • Acceptable : en milieu UMMt 20h à T° ambiante ou 56 h entre 2-8°C

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Recherche de SARM
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB 

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Prélèvement au niveau nasal, inguinal, axillaire et ombilical
  • Prélèvement nasal :
    • Utiliser un écouvillon pour les deux narines.
    • Introduire l’écouvillon dans la narine (de la hauteur du dacron), l’appuyer contre l’aile du nez (et non contre la cloison nasale) et effectuer plusieurs mouvements de rotation de l’écouvillon sur la muqueuse en insistant.
    • Répéter l’opération dans la narine controlatérale avec le même écouvillon.

Echantillon

1 écouvillon pour les 2 narines

Quantité minimale

1 écouvillon

Acheminement

  • Optimal : ≤ 24 h à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 48 h
  • Non adapté : > 48 h

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Recherche de Streptocoque B (34e-35e SA)
1 Ecouvillon ESWAB

Choix Tube

1 Ecouvillon ESWAB 

Des gants à usage unique

Prélèvement

  • Emploi d’un spéculum non recommandé
  • Prélèvement au niveau du tiers vaginal inférieur.

Echantillon

Sécrétions vaginales

1 écouvillon

Quantité minimale

1 écouvillon

Acheminement

  • Optimal : 24 h à 48 h à T° ambiante
  • Acceptable : ≤ 48 h
  • Non adapté : > 48 h

Jour de réalisation

J2 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Recherche de Clostridium difficile
1 Pot stérile

Choix Matériel

1 Pot stérile

1 Fécalswab (utilisation pour la clinique de la Porte Verte)

Prélèvement

  • Recueillir les selles dès leur émission, en prélever une aliquote du volume d’une noix avec une spatule (la partie muco-purulente ou sanglante doit être privilégiée) et la transférer dans un conteneur hermétique propre à usage unique.
  • Si les selles sont liquides : les recueillir directement dans le flacon stérile fourni par le laboratoire.
  • Si les selles sont molles ou moulées :
    • Les recueillir dans un récipient propre
    • A l’aide de la cuillère jetable fournie, prélever à 2 ou 3 endroits différents dans les glaires et zones sanguinolentes s’il y en a et les mettre dans le flacon stérile fourni.
  • Bien visser le flacon
  • Identifier le flacon avec votre nom et prénom si cela n’a pas été fait par le laboratoire. Noter la date et l’heure du recueil.
  • Mettre le flacon dans le sachet fourni
  • Le flacon doit être acheminé au laboratoire dans les plus brefs délais (< 2 heures).
  • Cas particuliers des personnes portant des couches : Transférer immédiatement à l’aide de la spatule le maximum des selles dans le pot stérile, fourni par le laboratoire. Ne pas apporter la couche au laboratoire

Echantillon

Selles

Acheminement

  • Recherche de clostridium difficile :
    • Optimal : < 2 h à T° ambiante
    • Acceptable : < 72 h à 2 °C à 8 °C
    • Non adapté : > 72 h

Interprétation

  • Le test détecte l’antigène du C.difficile (le glutamate déshydrogénase), comme marqueur de la présence de C.difficile et confirme la présence de souches toxinogènes de C.difficile en dépistant la présence des toxines A et B.
  • La recherche de C. difficile chez les enfants de moins de 3 ans est extrêmement difficile à interpréter du fait d\’un portage asymptomatique fréquent (30 à 80%) et de l’absence du rôle pathogène de C. difficile dans cette population.
  • Il n’est pas recommandé de rechercher C. difficile chez les patients asymptomatiques car ni la vancomycine ni le métronidazole ne permettent l’éradication du portage de C. difficile.
  • La recherche de C.difficile ou de ses toxines à la fin du traitement d’une infection ne présente pas d’intérêt. Les critères de guérison sont uniquement cliniques.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Examen parasitologique des selles
1 Pot stérile

Choix Matériel

1 Pot stérile

Prélèvement

  • Parasitologie des selles
    • Répéter l’analyse sur 3 examens à quelques jours d’intervalle (sur une période de 10 jours environ) permet d’améliorer la sensibilité de l’examen (REMIC p 229 et 231)
    • Doit être pratiqué à distance (3 jours) de l’ingestion de médicaments opaques (baryte, charbon, par ex), de l’utilisation de substances laxatives ou de suppositoires. Un régime pauvre en fibres végétales dans les jours précédant l’examen est recommandé.

Echantillon

Selles

Acheminement

  • Examen parasitologie des selles :
    • Optimal : < 3 h
    • Non adapté : > 3 h

Interprétation

  • Dans la majorité des cas, la mise en évidence d\’une forme parasitaire dans les selles signe le diagnostic d\’infection. Un traitement spécifique doit être entrepris.
  • Il est recommandé de réaliser un examen parasitologique des selles 15 jours après le traitement.
  • Néanmoins, certains parasites comme les amibes, hors E.histolytica ou certains flagellés, Trichomonas intestinalis, petite douve, ont un pouvoir pathogène discuté.
  • Inversement, la négativité de l\’examen ne doit pas faire éliminer le diagnostic de parasitose. L\’excrétion intermittente des œufs ou des kystes et le stade du cycle parasitaire peuvent expliquer cette négativité.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Biologie moléculaire
Covid 19 (Sars-COV-2)-diagnostic direct - PCR
1 Ecouvillon

Choix Tube

1 Ecouvillon

Prélèvement

  • Insérer avec précaution l’écouvillon dans la narine jusqu’à la région naso-pharyngée.
  • Enfoncer l’écouvillon en le tournant délicatement jusqu’au contact rhinopharyngé
  • Faire tourner l’écouvillon plusieurs fois contre la paroi nasale puis le retirer lentement de la narine
  • Peut aussi se réaliser sur une aspiration bronchique, une expectoration, LBA, salive (uniquement chez le patient symptomatique si nasopharyngé non réalisable)

Echantillon

  • Sécrétions nasales par écouvillonnage
  • Aspiration broncique, LBA
  • Expectoration
  • Salive (uniquement chez le patient symptomatique si nasopharyngé non réalisable)

Matériel

  • Uniquement les écouvillons fournis par le laboratoire
  • Gants à usage unique
  • Masque FFP2
  • Charlotte
  • Lunette de protection
  • Surblouse

Quantité minimale

1 écouvillon et son milieu de transport

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

A l’arrivée au laboratoire, inactivation du virus par un passage à l’étuve ( 60°C) pendant 30 minutes

Délai pour l’ELITE INGENIUS : 1 jour entre 18° et 25°C ,5 jours entre 2 à 5°C, 1 mois à -20°C.

Délai pour le CFX96 : 24 h à +4°C, 10 jours à -20°C

(Fiches fournisseurs)

Indications

  • Le diagnostic de l’infection à SARS-CoV2 est un enjeu de santé publique. Cette analyse permet le diagnostic de l’infection à la COVID-19. Elle repose sur la détection de l’ARN du SARS-CoV-2 par une technique de RT-PCR en temps réel.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

 

Grippe
1 Ecouvillon

Choix Tube

1 Ecouvillon

Prélèvement

  • Insérer avec précaution l’écouvillon dans la narine présentant l’écoulement le plus visible ou la narine la plus congestionnée si aucun écoulement n’est visible.
  • Enfoncer l’écouvillon en le tournant délicatement
  • Faire tourner l’écouvillon plusieurs fois contre la paroi nasale puis le retirer lentement de la narine

Echantillon

Sécrétions nasales par écouvillonnage

Matériel

  • Ecouvillonnage ESWAB
  • Gants à usage unique
  • Masque

Quantité minimale

1 écouvillon

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délai : < à 8 h -T° ambiante.

Délai : jusqu’à 72 h -entre 2 et 8°C 

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

VRS
1 Ecouvillon

Choix Tube

1 Ecouvillon

Prélèvement

  • Insérer avec précaution l’écouvillon dans la narine présentant l’écoulement le plus visible ou la narine la plus congestionnée si aucun écoulement n’est visible.
  • Enfoncer l’écouvillon en le tournant délicatement
  • Faire tourner l’écouvillon plusieurs fois contre la paroi nasale puis le retirer lentement de la narine

Echantillon

Sécrétions nasales par écouvillonnage

Matériel

  • Ecouvillonnage ESWAB
  • Gants à usage unique
  • Masque

Quantité minimale

1 écouvillon

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale, aucun jeûne requis.

Acheminement

Délai : < à 8 h -T° ambiante.

Délai : jusqu’à 72 h -entre 2 et 8°C 

Indications

  • Le virus respiratoire syncitial (VRS) est le virus le plus fréquemment impliqué dans les infections respiratoires du jeune enfant et pouvant se compliquer de bronchiolite. Chez l’adulte, les infections à VRS occasionnent des rhinites ou se présentent sous forme d’ in syndrome pseudo-grippal. La contamination se fait par transmission direct.

Jour de réalisation

J0 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑

Recherche de Chlamydiae trachomatis, Neisseria gonorrhoeae, Mycoplasma genitalium, Trichomonas vaginalis
1 Ecouvillon

Choix Tube

1 Ecouvillon

Prélèvement

  • Chez l’homme :
    • Prélèvement d’urines du 1er jet (entre 5 et 10 ml d’urines) recueilli au moins 1 heure après la dernière miction
    • Sperme (bilan d’hypofertilité)
  • Chez la femme :
    • Prélèvement de l’endocol sous spéculum après avoir éliminé la glaire cervicale
    • Auto prélèvement vulvo-vaginal. Ce type de prélèvement est préférable au 1er jet d’urine notamment en raison d’une plus grande charge bactérienne.
  • Chez l’homme et la femme :
    • En cas de rapport anal et/ou pharyngé : écouvillonnage anal et/ou pharyngé
  • Nouveau-né :
    • Ecouvillonnage de la conjonctive, de la gorge ou recueil de secrétions bronchiques

Echantillon

  • Urines 1er jet
  • Prélèvement cervico-vaginal
  • Prélèvement urétral
  • Sperme

Matériel

  • 1 écouvillon dans son milieu de transport
  • 1 réceptacle à sperme

Quantité minimale

1 écouvillon et son milieu de transport

Pour les liquides suivants : sperme et urines du 1er jet : 200 μL

Préparation du patient

Aucune préparation spéciale

Eviter les prélèvements au moment des règles

Acheminement

 

Interprétations

  • Pour C. trachomatis, la présence de la bactérie authentifie l’infection et entraîne la mise en route d’un traitement adapté.
  • En cas de prélèvement positif pour N. gonorrohoeae, une mise en culture doit être réalisée afin de déterminer la sensibilité de la souche.
  • Pour les prélèvements normalement stériles, la présence de M. genitalium confirme l’infection. Pour les prélèvements en contact avec une flore commensale, une PCR positive doit être prise en compte que ce soit chez l’homme ou chez la femme. Cependant, il est souvent asymptomatique chez la femme.
  • Chez l’homme, les infections T. vaginalis sont asymptomatique dans 75% des cas ou donne un tableau clinique discret de type dysurie et prurit. Chez la femme, T. vaginalis est le microorganisme responsable de vaginite le plus fréquent.

Jour de réalisation

J1 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

 

Biologie de la reproduction
Ejaculation rétrograde
1 Oosafe Sperm collection cup 

Choix Tube

1 Oosafe Sperm collection cup 

Prélèvement

  • Sperme obtenu par masturbation au laboratoire
  • Puis attendre 10 minutes et faire un recueil de l’urine dans un ou 2 flacons si nécessaire mis à disposition par le laboratoire

Echantillon

  • Sperme
  • Urine

Matériel

  • Réceptacle stérile
  • Lingette antiseptique
  • Eau physiologique

Quantité minimale

Entre 0,5 et 3 ml en fonction des examens demandés

Peut être associé aux autres examens de spermiologie.

Préparation du patient

  • Délais d’abstinence : 2 à 7 jours.
  • Suivre le protocole d’alcalinisation des urines la veille et le jour du rendez-vous.
  • Acheter en pharmacie 2×25g de bicarbonate de sodium.
  • La veille du recueil, le soir prendre 25g (1 cuillère à soupe) de bicarbonate de sodium dans un verre d’eau et éventuellement pendant la nuit, boire de l’eau de Vichy St Yorre sauf si contre si contre indication de régime sans sel.
  • Le matin du recueil, prendre 25g de bicarbonate de sodium dans un verre d’eau (environ 2h avant le recueil).
  • Uriner, puis s’abstenir d’uriner jusqu’à l’examen.
  • Une étiquette avec vos nom, prénom et date de naissance est apposée sur le flacon par la personne qui vous installe en salle de recueil.
  • Se laver les mains à l’eau et au savon.
  • Se désinfecter la verge à l’aide d’une compresse imbibée d’une solution désinfectante de benzalkonium.
  • Se rincer la verge à l’aide du flacon d’eau physiologique stérile de façon à éliminer les traces de désinfectant.
  • Ouvrir le réceptacle et poser le couvercle à l’envers.
  • Effectuer le recueil de sperme par masturbation dans le réceptacle stérile prévu à cet effet.
  • Bien reboucher le réceptacle.
  • Attendre 10 minutes puis uriner (1er jet) dans un 1er flacon et le reste dans un 2ème flacon.
  • Laisser les réceptacles en salle de recueil et signalez vous au secrétariat.
  • Signaler toutes difficultés survenant pendant le recueil (échec, renversement du flacon…).

Acheminement

Recueil au laboratoire.

Indications

  • Ce recueil permet de rechercher la présence de spermatozoïdes dans les urines après éjaculation. Il est nécessaire d’alcaliniser au préalable les urines pour conserver la vitalité des spermatozoïdes.

Jour de réalisation

J7 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

Spermogramme - Spermocytogramme - MAR Test - TMS (Test de migration survie) - Spermoculture
1 Réceptacle à sperme avec couvercle

Choix Tube

1 Réceptacle à sperme avec couvercle

Prélèvement

  • Sperme obtenu par masturbation au laboratoire
  • Uniquement pour les spermocultures, sur demande express du patient, le recueil peut se faire à domicile. Il devra le rapporter dans l’heure qui suit l’émission. Il devra noter l’heure du prélèvement

Echantillon

Sperme

Matériel

  • Réceptacle stérile
  • Lingette antiseptique
  • Eau physiologique

Quantité minimale

Entre 0,5 et 3 ml en fonction des examens demandés

Peut être associé aux autres examens de spermiologie.

Préparation du patient

  • Délais d’abstinence : 2 à 7 jours.
  • Une étiquette avec vos nom, prénom et date de naissance est apposée sur le flacon par la personne qui vous installe en salle de recueil.
  • Uriner avant d’effectuer le recueil.
  • Se laver les mains à l’eau et au savon.
  • Se désinfecter la verge à l’aide d’une compresse imbibée d’une solution désinfectante de benzalkonium.
  • Se rincer la verge à l’aide du flacon d’eau physiologique stérile de façon à éliminer les traces de désinfectant.
  • Ouvrir le réceptacle, poser le couvercle à l’envers.
  • Effectuer le recueil de sperme par masturbation dans le réceptacle stérile prévu à cet effet.
  • Bien reboucher le réceptacle.
  • Laisser le réceptacle en salle de recueil et signalez vous au secrétariat.
  • Signaler toutes difficultés survenant pendant le recueil (échec, renversement du flacon…).

Acheminement

Recueil au laboratoire.

Indications

  • Ce recueil permet de réaliser l’exploration du versant masculin des hypofertilités.

Jour de réalisation

J7 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

Test de Hühner
1 Spirette ccd

Choix Tube

1 Spirette ccd

Prélèvement

  • Examen non douloureux. Il permet d’apprécier la présence et le déplacement des spermatozoïdes du conjoint au sein de la glaire cervicale, ainsi que la qualité de celle-ci.

Echantillon

Glaire cervicale

Matériel

Aspiglaire et spéculum

Quantité minimale

Au minimum 1 mL

Préparation du patient

Conditions à respecter pour cet examen :
Pour l’homme : Délai d’abstinence : 2 à 7 jours.
Pour la femme :

  • En période pré-ovulatoire (1 à 2 jours avant la date prévue d’ovulation) en ayant suivi le traitement éventuellement prescrit par le médecin.
  • Examen réalisé le matin au laboratoire 9 à 14 heures après un rapport sexuel sans préservatif ni lubrifiant.
  • Se présenter sans avoir pratiqué de toilette vaginale pour un prélèvement de glaire au niveau du col de l’utérus.

Acheminement

Examen impérativement effectué au laboratoire

Indications

  • Test de première intention pouvant contribuer au bilan initial d’une infertilité

Jour de réalisation

J6 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☐

Immuno-hématologie
Groupe sanguin
Choix Tube 1 Tube EDTA (violet) – Obligatoire Prélèvement Sang ve... En savoir plus
1 Tube EDTA (violet)
RAI (Recherche d’Agglutinines Irrégulières)
Choix Tube 1 Tube EDTA (violet) – Obligatoire Prélèvement Sang ve... En savoir plus
1 Tube EDTA (violet)
Test de Coombs Direct
Choix Tube 1 Tube EDTA (violet) – Obligatoire Prélèvement Sang ve... En savoir plus
1 Tube EDTA (violet)
Hématologie
Numération Formule Sanguine, NFS
Choix Tube 1 Tube EDTA (Violet) – Obligatoire Prélèvement ... En savoir plus
1 Tube EDTA (Violet)
Paludisme
Choix Tube 1 Tube EDTA (Violet) – Obligatoire Prélèvement Sang ve... En savoir plus
1 Tube EDTA (Violet)
Réticulocytes
Choix Tube 1 Tube EDTA (Violet) Prélèvement Sang veineux – Sang a... En savoir plus
1 Tube EDTA (Violet)
Schizocytes
Choix Tube 1 Tube EDTA (Violet) Prélèvement Sang veineux – Sang a... En savoir plus
1 Tube EDTA (Violet)
Vitesse de sédimentation, VS
Choix Tube 1 Tube Citraté 0.129 M (Noir) – Recommandé +++ 1 Tube E... En savoir plus
1 Tube Citraté (Noir)
Hemostase
ACT LR et ACT +
Choix Tube Seringue en plastique de 1 mL ou 3 mL munies d’une aiguille Pré... En savoir plus
1 Tube Citraté (Bleu)
D-Dimères
Choix Tube 1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire Prélèvement ... En savoir plus
1 Tube Citraté (Bleu)
Fibrinogène
Choix Tube 1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire Prélèvement ... En savoir plus
1 Tube Citraté (Bleu)
Héparinémie sous HBPM (Activité anti Xa)
Choix Tube 1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire Prélèvement ... En savoir plus
1 Tube Citraté (Bleu)
Héparinémie sous HNF (Activité anti Xa)
Choix Tube 1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire Prélèvement ... En savoir plus
1 Tube Citraté (Bleu)
Taux de Prothrombine, Temps de Quick (TP – INR), INR
Choix Tube 1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire Prélèvement ... En savoir plus
1 Tube Citraté (Bleu)
Temps de Céphaline + Activateur (TCA – TCK)
Choix Tube 1 Tube Citraté 0.109 M (Bleu) – Obligatoire Prélèvement ... En savoir plus
1 Tube Citraté (Bleu)
Biochimie sanguine
Acide Urique (Uricémie)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
ALAT (Alanine-Aminotransférase-PT)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Albumine
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
ASAT (Aspartate-Aminotransférase-OT)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Bilirubine Conjuguée (Directe)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Bilirubine Totale (Conjuguée + Non conjuguée)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Calcium - Calcium corrigé (Ca)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Chlore (Cl)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Cholestérol Total
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tube... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Clairance de la créatinine (Cockcroft - MDRD - DFG)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
CPK (Créatine Phosphokinase)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
CRP (C Réactive Protéine)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Créatinine Sanguine
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
EAL (Cholestérol + Triglycérides + HDL + LDL)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tube... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Fer
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Ferritine
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Gaz du sang
Choix Tube 1 Seringue à gaz du sang héparinée Prélèvement Sang a... En savoir plus
1 Seringue à gaz du sang héparinée
GGT (Gama Glutamyl Transferase)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Glucose - Glycémie post Prandiale (GPP)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Possible si acheminement rapide... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
HBA1C (Hémoglobine glyquée)
Choix Tube 1 Tube EDTA (Violet) – Impératif Prélèvement Sang vei... En savoir plus
1 Tube EDTA (Violet)
HGPO - Cycle glycémiques
Choix Tube 1 Tube Fluorure de sodium – Recommandé ++ 1 Flacon sté... En savoir plus
1 Tube Fluorure de sodium
HGPO Grossesse
Choix Tube 1 Tube Fluorure de sodium – Recommandé ++ 1 Flacon sté... En savoir plus
1 Tube Fluorure de sodium
Lactates
Choix Tube 1 Tube Fluorure de sodium – Recommandé ++ Éviter si po... En savoir plus
1 Tube Fluorure de sodium
LDH (Lactate Déshydrogénase)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Lipase
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Magnésium (Mg)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
NT Pro BNP
Choix Tube 1 Tube Hép de Lithium (Vert) Prélèvement Sang veineux ?... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
PAL (Phosphatases alcalines)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Phosphore
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Potassium (K)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Procalcitonine
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Protéines totales plasmatiques
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Réserve alcaline (HCO3-) (Bicarbonates) (CO2)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Sodium (Na)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Test de O'Sullivan
Choix Tube 1 Tube Fluorure de sodium – Recommandé ++ Éviter si po... En savoir plus
1 Tube Fluorure de sodium
Transferrine - Coefficient de saturation de la transferrine (CST)
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Triglycérides
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tube... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Troponine T hs
Choix Tube 1 Tube Hép de Lithium (Vert) Prélèvement Sang veineux ?... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Urée sanguine
Choix Tube 1 Tube Héparinate de Lithium (Vert) – Recommandé 1 Tub... En savoir plus
1 Tube Hép de Lithium (Vert)
Biochimie urinaire
Acide urique urinaire
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Calcium urinaire
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Créatinine urinaire
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Glucose (Urines)
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Microalbuminurie
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Phosphore urinaire
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Potassium urinaire
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Protéines totales urinaires
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Sodium urinaire
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Urée urinaire
Choix Tube 1 Flacon stérile  1 Flacon pour recueil d’urines de 24h... En savoir plus
1 Flacon stérile
Biochimie des liquides biologiques
Glucose LCR (Glycorachie)
Choix Tube 1 Flacon stérile  Prélèvement LCR Echantillon... En savoir plus
1 Flacon stérile
Protéines totales LCR (Protéinorachie) - Liquide de ponction
Choix Tube 1 Flacon stérile  Prélèvement LCR Liquide de pon... En savoir plus
1 Flacon stérile
Dosage de médicaments
Amikacine
Choix Tube 1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge) – Recommandé 1 T... En savoir plus
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)
Digoxine
Choix Tube 1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge) – Recommandé 1 T... En savoir plus
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)
Gentamicine
Choix Tube 1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge) – Recommandé 1 T... En savoir plus
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)
Vancomycine
Choix Tube 1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge) – Recommandé 1 T... En savoir plus
1 Tube Sec sans gel séparateur (Rouge)
Hormonologie
AMH
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Béta HCG
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) – Recommandé 1 Tube Hép... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Cortisol
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)  Prélèvement Sa... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Folates (Acide Folique - Vitamine B9)
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)  Prélèvement Sa... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
FSH (Hormone Folliculo-Stimulante)
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)  Prélèvement Sa... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
LH (Hormone Lutéinisante)
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)  Prélèvement Sa... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Parathormone (PTH intacte)
Choix Tube 1 Tube EDTA (Violet) Prélèvement Sang veineux – Sang a... En savoir plus
1 Tube EDTA (Violet)
Progestérone
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Prolactine
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
T3 libre (Triiodothyronine libre - FT3)
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
T4 libre (Thyroxine libre - FT4)
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Test au Synacthène
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
TSH
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Vitamine B12
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Vitamine D (25-hydroxy-vitamine D)
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune) Prélèvement Sang... En savoir plus
1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)
Oestradiol (O2 - E2)
Choix Tube 1 Tube Sec avec gel séparateur (Jaune)  Prélèvement Sa... En savoir plus