Coproculture

Coproculture

Choix Matériel

1 Pot stérile

1 Fécalswab (utilisation pour la clinique de la Porte Verte)

Prélèvement

  • Coproculture :
    • Recueillir les selles dès leur émission, en prélever une aliquote du volume d’une noix avec une spatule (la partie muco-purulente ou sanglante doit être privilégiée) et la transférer dans un conteneur hermétique propre à usage unique.
    • Si les selles sont liquides : les recueillir directement dans le flacon stérile fourni par le laboratoire.
    • Si les selles sont molles ou moulées :
      • les recueillir dans un récipient propre
      • A l’aide de la cuillère jetable fournie, prélever à 2 ou 3 endroits différents dans les glaires et zones sanguinolentes s’il y en a et les mettre dans le flacon stérile fourni.
    • Bien visser le flacon
    • Identifier le flacon avec votre nom et prénom si cela n’a pas été fait par le laboratoire. Noter la date et l’heure du recueil.
    • Mettre le flacon dans le sachet fourni
    • Le flacon doit être acheminé au laboratoire dans les plus brefs délais (< 2 heures).
    • Cas particuliers des nourrissons ou personne portant des couches : Transférer immédiatement à l’aide de la spatule le maximum des selles dans le pot stérile, fourni par le laboratoire. Ne pas apporter la couche au laboratoire

Echantillon

Selles

Acheminement

  • Coproculture sans milieu de transport :
    • Optimal : < 2 h à T° ambiante ou < 24 h à 5 +/- 3 °C
    • Acceptable : 24 h à 48 h à 5 +/- 3 °C
    • Non adapté : > 48 h
  • Coproculture avec milieu de transport :
    • Optimal : ≤ 24 h à 5 +/- 3 °C ou T° ambiante
    • Acceptable : 24 h à 48 h à T° ambiante
    • Non adapté : > 48 h

Interprétation

  • Coproculture : Campylobacter, Yersinia, Salmonelles et Shigelles sont systématiquement recherchés
  • Chez un patient diarrhéique, la mise en évidence d\’une bactérie pathogène (Campylobacter, Yersinia, Salmonelles et Shigelles) dans une coproculture doit être considérée, à priori, comme pathologique.
  • Toutefois, il existe des porteurs sains de Salmonelles (portage biliaire) et toutes les salmonelloses ne doivent pas conduire à la prescription d\’antibiotique.
  • Par ailleurs, Y. enterocolitica n\’est pas toujours pathogène (le biotype 1A est considéré comme non pathogène) et l’antibiothérapie des yersinioses doit être restreinte aux patients très symptomatiques ou à risque de septicémie.

Jour de réalisation

J3 – Lun ☑ – Mar ☑ – Mer ☑ – Jeu ☑ -Ven ☑ – Sam ☑ – Dim ☑